Menu



Société

Décès d’Iqbal Toofanny en détention policière : la victime aurait affirmé avoir été tabassée par des individus


Rédigé par E. Moris le Mercredi 8 Mai 2019



Capture d'écran.
Capture d'écran.
Les dépositions du sergent Vikash Persand et des constables Vincent Gaiqui et Jean-François Numa ont été lues en cour intermédiaire hier, à l’appel du procès intenté contre eux pour torture.

Rappelons que le constable Joshan Raggoo aussi est poursuivi sous le même délit. Il en était de même pour le constable Johnny Laboudeuse, mais ce dernier est entre-temps décédé.

Dans leurs dépositions, les prévenus soutiennent qu’ils n’ont à aucun moment brutalisé Iqbal Toofanny. Et chacun dit n’avoir vu aucun de ses collègues brutaliser ce père de famille. Mais le plus important, c’est qu’ils soutiennent qu’Iqbal Toofanny leur a dit, durant son interrogatoire, qu’un peu plus tôt, il avait été passé à tabac par un groupe de personnes qui pensaient qu’il était un voleur, alors qu’il s’était arrêté pour uriner sur le bas-côté de la route.

Iqbal Toofanny avait été arrêté par des officiers de l’ERS le 1er mars 2015, car  la vignette de sa voiture ne correspondait pas à son immatriculation.

De plus, certains objets dans la voiture pouvaient laisser penser qu’ils proviendraient d’un vol. Iqbal Toofanny est décédé quelques heures plus tard à l’hôpital, alors qu’il était toujours en détention policière.

Les policiers devront de nouveau comparaître en cour le 10 mai. 

Mercredi 8 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.