Menu


Régions Océan Indien

Débat présidentiel aux Seychelles : « Il faut cesser d’accepter des cadeaux des superpuissances »


Rédigé par E. Moris le Jeudi 22 Octobre 2020



Un aspect très intéressant dans le cadre du second débat télévisé dans le cadre des présidentielles aux Seychelles . Un aspect surtout qui concerne Maurice au plus haut point.

À une question sur le souhait de certaines puissances militaires d’accentuer leur présence dans l’océan Indien, les trois candidats ont évoqué le danger de laisser ces pays mettre un pied ferme dans la zone.

Ainsi, Dany Faure, l’actuel président, a indiqué que l’océan Indien doit rester une zone de paix et qu’il n’est pas question de laisser l’Inde et la Chine s’implanter dans la région. 

Le candidat Alain St Ange a tenu des propos très intéressants. Il affirme qu’il est primordial que les Seychellois « préservent leur pays ». Pour lui, il est dangereux de prendre des cadeaux des superpuissances. Parce qu’invariablement, elles demandent quelque chose en retour. Et le quelque chose en question est une île. Il a fait une comparaison avec Maurice et a pris le dossier Chagos comme exemple pour dire qu’il est ensuite difficile de récupérer ce qui a été donnée et qu’il faut aller de tribunal en tribunal. 

Quant à Wavel Ramkelawon, lui aussi soutient qu’il ne faut laisser aucune puissance étrange ériger des bases militaires dans la région.

A une question de Mme Patsy Athanase sur des appréhensions des Seychellois par rapport aux activités économiques et militaires de la Chine et de l’Inde dans l’océan Indien. Quelle sera la position respective des candidats vis-à-vis de ces deux puissances ? Dans sa réponse, le candidat Alain St Ange fait référence à l’annulation en 2018 d’un accord entre les Seychelles et l’Inde pour l'établissement d'une base navale indienne sur l'île de l’Assomption.

Agalega: La moitié de l'île du Nord est sous le contrôle des Indiens

Une décision de la présidence après de vives protestations des Seychellois qui ont pris connaissance de l’accord suite à une fuite d’informations. M. St Ange a fait référence à Maurice où des questions se posent sur l’accord avec l’Inde, toujours tenu secret, à propos d’Agaléga.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.