Menu



Politique

Deal papa/piti : Bruneau Laurette la nouvelle cible de Joanna Bérenger et Adrien Duval


Rédigé par E. Moris le Mercredi 3 Mars 2021



Deal papa/piti : Bruneau Laurette la nouvelle cible de Joanna Bérenger et Adrien Duval
Il se jette à l’eau. Il faut dire que cela le tentait depuis la marche du 29 août 2019. Bruneau Laurette a annoncé que le parti politique, qu’il va fonder avec des plateformes citoyennes, verra le jour après le 12 mars.

Il a soutenu dans les médias que toutes les composantes de la société mauriciennes vont se retrouver dans cette nouvelle formation. La nouvelle formation cible ceux qui se sont éloignés du MMM et du PMSD et les indécis de tous genres.

Cette annonce ne semble pas plaire à tout le monde notamment aux rejetons des partis politiques concernés. Ce mercredi matin, ce sont deux publications sur les réseaux sociaux qui animent la Toile. Sur leurs pages respectives, la députée Joanna Bérenger (fille du leader du MMM) et Adrien Duval (fils du leader du PMSD) sont montés au créneau pour dénoncer selon eux les agissements de l'activiste Bruneau Laurette. Fini le temps des mamours, tous les coups sont permis en démontre la virulence des propos dans les publications des aspirants politiciens.

Joanna Berenger : "Bruneau Laurette pe dire ki li pou ale conquerir elektora MMM ek PMSD. Kifer li pe koz enn sel elektora? Eski pou li ca bann parti la se pa bann parti nasyonal donc li pe viz enn sel kominote? Yer li ti pe koz linite nasyonal me zordi li pe koz languaz kominal ek apre pou ale trap nou pavion nasional?"

Adrien Duval : "Bruno Laurette p rode ale a la conquête de l’électorat  PMSD/MMM. Mo espérer nu tou réaliser ki sa pou fer le jeu du MSM avant tout. Bane division au sein nous électorat pu donne tapis rouge MSM pou reprend gouvernement. #BLD kine arriver? #BLE aster?"
 


Deal papa/piti : Bruneau Laurette la nouvelle cible de Joanna Bérenger et Adrien Duval


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.