Menu



Société

De légères tensions au sein de l’association Justice et Vérité


Rédigé par E. Moris le Mercredi 2 Octobre 2019



Il a fallu une rencontre au bureau du Premier ministre pour que la sérénité au sein de l’association Justice et Vérité vole en éclats.

La rencontre, entre les représentants de l’association et le comité interministériel oeuvrant sur l’institution d’une instance pénale qui s’occupera de la dépossession des terres, n’a rien donné de concret. C’est ce qu’a déclaré Clency Harmon, l’un des grévistes de la faim.

À en juger par les diverses déclarations faites, une ébauche du projet de loi serait prête. Elle serait en circulation parmi les partenaires concernés au plus haut point par le sujet, comme le chef juge. Mais ce que l’on retient surtout, c’est que Clency Harmon soihaite expulser une autre dirigeante de l’association, Danielle Tancrel, son bras droit à une époque et Halima Suhawon.

Elles auraient accepté l’invitation de se rendre au PMO au nom de l’association. Cela, dans le dos de Clency Harmon, qui aurait été mis devant les faits accomplis, qui voulait avoir d’autres représentants à cette réunion.

Mercredi 2 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.