Menu



Environnement

Dauphins échoués sur la côte Sud-Est: Jacqueline Sauzier affirme ne pas avoir reçu les résultats des analyses réalisées par un laboratoire à Maurice


Rédigé par E. Moris le Vendredi 30 Octobre 2020



« Le gouvernement ne nous a pas donné les résultats des analyses réalisées par un laboratoire de Maurice et nous n’avons toujours pas reçu les échantillons que nous voulons envoyer faire expertiser en Allemagne… »

Dans un article du journal Le Monde, "l’île Maurice porte les séquelles de la marée noire « MV Wakashio », Jacqueline Sauzier soutient que la Mauritius Marine Conservation Society n’a pas reçu les résultats des analyses réalisées par un laboratoire à Maurice, encore moins les échantillons que l’organisme avait demandées afin de les faire expertiser en Allemagne.

Considérée comme proche du pouvoir, cette dernière virevolte de Jacqueline Sauzier surprend. La secrétaire générale de la Chambre d'Agriculture et présidente de la Mauritius Marine Conservative Society n'a eu de cesse depuis la marée noire à l'île Maurice de minimiser l'impact auprès des médias internationaux, jouant à la parfaite attachée de presse ou "agent politique".

Trois mois après le naufrage du vraquier, l’absence de communication de la part des autorités entretient un climat de suspicion autour de la catastrophe environnementale. D'autant plus vrai, malgré la campagne de promotion lancée par la MTPA auprès des opérateurs et la presse internationale. Il en ressort que c'est un flop monumental. 

Une catastrophe environnementale sans précédent

Une part des hydrocarbures mêlée aux huiles de moteur et au diesel des générateurs s’est immiscée dans la mangrove et a souillé la réserve naturelle de l’île aux Aigrettes. Plus de 3 000 tonnes de fioul ont bien été pompées dans la coque du navire avant qu’elle ne se disloque à la mi-août, mais 1 000 tonnes se sont écoulées dans l’environnement. 

"Il faudra attendre que les premières taches d’hydrocarbures s’étalent à la surface des ces eaux cristallines, le 6 août, pour que sonne l’alerte générale."

La catastrophe écologique a eu un puissant retentissement à la suite de la gestion de la catastrophe par le gouvernement – son absence de communication en particulier – lui est reprochée avec insistance. Son retard dans l’action aussi. Il faudra attendre que les premières taches d’hydrocarbures s’étalent à la surface des ces eaux cristallines, le 6 août, pour que sonne l’alerte générale. 

« Manque de transparence »

Les résultats des tests sur les crustacés morts à proximité de l'îlot Brocus n’ont toujours pas été communiqués. Leurs conclusions seraient bienvenues. Les principaux sites touchés sont des zones portuaires et des mangroves où le fioul s’est enfoncé dans les sédiments.

Rappelons que les membres de la Mauritius Marine Conservation Society (MMCS) ont, eux, pu rapidement se rendre sur place quand les premiers dauphins d’Electre ont touché le littoral sud-est. 

Les cétacés ont été entreposés au centre de recherches à Albion, où quelques-uns ont été autopsiés avec des vétérinaires. « Nous n’avons rien trouvé ni dans les poumons ni dans l’estomac, juste quelques petites traces d’hydrocarbure sur le corps de certains animaux, mais rien d’évident, rapporte Jacqueline Sauzier. Nous avons cependant noté la présence de nombreuses bulles d’air qui semble indiquer un accident de décompression. » Un traumatisme acoustique, causé par des recherches sismiques par exemple, pourrait être à l’origine de l’échouage.

Certains Mauriciens soupçonnent plutôt l’impact sonore produit par le sabordage de l’avant du MS Wakashio. Il a en effet été décidé de couler promptement la proue du vraquier à 13 milles (24 km) à l’est, par 3 100 mètres de fond. Le gouvernement dit qu’il n’a pas utilisé de dynamite pour cette opération mais certains doutent subsistent...

Vendredi 30 Octobre 2020


1.Posté par Karo le 30/10/2020 13:16
Bien sur qu elle va pas dire qu elle les a eus tellement ils sont mauvais pour le GM

2.Posté par KIPKA le 31/10/2020 11:46
Tout est cache,non revele,surtout pas de verite.....on connait bien, et de pire en pire......mais a part ca,tout va bien...........Soyons optimistes,ca va bien s'arreter un jour....mais quand ??????.......

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.