Culture

Danse Contemporaine - Des Mauriciens présents au Festival 321 à Madagascar

Dimanche 2 Septembre 2018

C'est hier, samedi 1er septembre, que Jean-Renat Anamah, Jason Louis et Ginaud Clarice se sont envolés vers Madagascar afin de participer au Festival 321 qui se tient du 1er au 8 septembre.


Danse Contemporaine - Des Mauriciens présents au Festival 321 à Madagascar
Les compagnies Rary et Lovatiana ont créé le festival 321 afin d’accompagner les chorégraphes émergents à travers un laboratoire de création suivi d’une plateforme de présentation des travaux.

Les inconditionnels de la danse contemporaine auront l’occasion de les voir à l’œuvre durant les six jours du Festival dans de nombreux lieux de la capitale, entre autres, l’IFM, le CGM, l’Is’art Galerie, au Studio Kala, à l’Espace Maray, à l’université Ankatso, au Tahala Rarihasina…

Les danseurs mauriciens ont bénéficié de l'International Development Grant Scheme et participeront à cette 3e édition qui se déroulera dans la capitale malgache.

Jean-Renat Anamat présentera en duo avec jason Louis la pièce Lay & Walk le 7 septembre à partir de 19h.

Une pièce déjà présentée au Festival Sagam International en novembre 2017 à Maurice. Un hommage poétique, dédié au rituel entourant le Cavadee, entre sacrifices et purification.

Ginaud Clarice proposera "Epizodik", une pièce en solo déjà présentée aux Jeux de la Francophonie en 2009 où il a ramené une médaille d'or.

Lors de leur séjour, les danseurs ont invité à participer dans la pièce de Harivola Rakotondrasoa "Anonymement Je ", lauréat  du concours Itrotra 2015 -les photos suivent
 

 

 


Danse Contemporaine - Des Mauriciens présents au Festival 321 à Madagascar

Rédigé par E. Moris le Dimanche 2 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.