Menu

Santé

Covid-19 : un patient sous oxygène à Maurice


Rédigé par E. Moris le Mercredi 17 Mars 2021



Lors de la conférence de presse du NCC sur la Covid-19, le ministre de la Santé a expliqué de façon laborieuse encore une fois, les huit nouveaux cas détectés hier. Un charabia indigeste où des cas autochtones sont différenciés par des personnes en quarantaine dans l'exercice de "contact tracing". 

368 tests PCR durant ces dernières 24 heures sont négatifs. Maurice enregistre donc ce mercredi 17 mars un total de 142 cas et huit cas enregistrés depuis hier.

De son côté, le Dr Gaud a brièvement évoquée un patient mis sous oxygène. Concernant la vaccination plus de 70 000 personnes se sont fait vaccinées à Maurice. Le ministre de la Santé renvoie à son collègue le Part time Attorney general Manesg Gobin, la polémique entourant le formulaire de vaccination.

A noter que parmi les cas officialisés hier par les autorités sanitaires comme les nouveaux patients de la COVID-19 figure un Attendant du collège St-Helena à Vacoas. Ce membre du corps non-enseignant de cet établissement secondaire se trouve parmi ceux dont les tests PCR au 7e jour de leur période de quarantaine se sont révélés positifs. Le principal concerné ainsi que deux autres membres de sa famille –  qui étaient aussi en quarantaine en raison de leur présence au rassemblement religieux de Forest-Side le 7 mars dernier –, ont été transférés hier pour traitement médical à l’ENT Hospital.


Mercredi 17 Mars 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 17/03/2021 17:00
gardez qqs vaccins pour les 2emes doses !!

2.Posté par Karo le 17/03/2021 18:44
Oui un patient sous oxygene Et une hotesse de l air décédée apres le vaccin mais c est pas a cause du vaccin!
Mais bien sur quelle bande de tarés! Ils veulent brader leur putain de vaccin!!!

3.Posté par Yan le 17/03/2021 20:17
Et on bloque tout un pays pour ça?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.