Menu


Société

Covid-19 : la France annonce son plan de déconfinement, l’île Maurice guette


Rédigé par E. Moris le Mardi 28 Avril 2020



Depuis le début de la pandémie du covid-19, certains observateurs mauriciens ont été surpris de voir un parallélisme des formes entre les mesures prises par les autorités françaises et le gouvernement mauricien. 

Même si, bien entendu, il n’y a pas une tonne de façons de combattre la pandémie et que tous les pays à travers le monde s’accordent plus ou moins sur les mêmes mesures, le gouvernement mauricien s’est démarqué par une stratégie attentiste. 

C’est ainsi qu’à chaque fois que le président français ou son premier ministre s’adressent à la nation, égrenant des mesures sanitaires et des aides de l’État pour sauver l’emploi et endiguer la crise économique et financière qui menace la planète entière, le gouvernement mauricien, par la voix de ses sbires, annonce lui aussi plus ou moins les mêmes mesures. 

Sauf bien sûr les aides financières aux secteurs économiques, puisqu’à l’île Maurice les caisses de l’État, notamment de la Banque centrale, sont vides, de même que celles de la compagnie nationale d’aviation Air Mauritius, sous administration depuis une semaine avec des dettes qui donnent le vertige. 

Ainsi, comme ce mardi le premier ministre français Édouard Philippe a annoncé à l’Assemblée nationale son plan de déconfinement applicable à partir du 11 mai, on attend dans les heures qui viennent un plan plus ou moins identique à la mauricienne. 

Pour celles et ceux qui ne le savent pas, Ken Arian, directeur de communication de Pravind Jugnauth, voue une admiration sans bornes au président Emmanuel Macron, jusqu’à faire le saut à l’île de La Réunion pour assister à un meeting de campagne présidentielle en 2017 et faire un selfie avec celui qui allait devenir président à l’âge de 39 ans. 

Parce que pour Ken Arian, son projet c’est « goré »

Lire également : Ken Arian, de steward à..."super conseiller" du Premier ministre

Covid-19 : la France annonce son plan de déconfinement, l’île Maurice guette


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.