Menu



International

Covid-19 en France : Hassen Hossenbux et Mahen Ramloll, médecins mauriciens morts au service des autres


Rédigé par E. Moris le Jeudi 23 Avril 2020

Ils étaient médecins généralistes, ces "soldats de l'ombre" ont été emportés par le coronavirus alors qu’ils soignaient les autres.



Hospitalisé depuis plusieurs jours à Colmar, le docteur Mahen Ramloll est décédé le 22 mars à l'âge de 70 ans, des suites du coronaviru. Le généraliste, domicilié à Colmar, était natif de l'île Maurice. Il était marié et père de deux enfants (désormais adultes).  

Celui qui a effectué toute sa carrière en Alsace était collaborateur régulier du cabinet médical de Fessenheim. Avant son hospitalisation, il avait effectué trois semaines de remplacement à Lautenbach, mais aussi assuré des nuits de gardes sur le secteur de Fessenheim, où il avait confié à un collègue avoir dû hospitaliser des patients atteints du coronavirus.

Covid- 19 : Hassen Hossenbux, second médecin mauricien mort en France

Mohammad Hassen Hossenbux, âgé de 68 ans, exerçait à Saint-Denis depuis 30 ans.

Son cabinet, situé à proximité de la gare de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), en région parisienne, dans une rue passante, était toujours plein. Le  docteur recevait sans rendez-vous, et sans restrictions. Même les plus démunis, sans carte Vitale ou sans papiers, osaient pousser la porte de la petite salle d'attente, située dans une résidence du centre-ville. Selon le Parisien, son ami de toujours, Iqbaal Jhurry a confié que « Il était très dévoué, il a aidé beaucoup de monde ».

Le 14 avril dernier, Mohammad Hassen Hossenbux est mort des suites du Covid-19 à l'hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine). 

Au tout début de l'épidémie, ses enfants s'étaient inquiétés de voir leur père ainsi exposé : « On lui avait dit d'aller chercher des masques à la pharmacie. Il a bien essayé, mais on était en pleine pénurie. Mais il a voué sa vie à soigner les gens, alors il y est allé quand même… »

Le médecin est tombé malade très vite. Selon sa famille, il avait dû cesser de travailler avant même le début du confinement, le 17 mars dernier. « Il est passé une première fois aux urgences, en est sorti parce que son état ne semblait pas trop grave. Et puis il est retourné à l'hôpital. Il y a passé deux semaines et il est décédé. »

Jeudi 23 Avril 2020


1.Posté par Thomas le 24/04/2020 19:15 (depuis mobile)
Mes sincères condoléances à la famille Hossenbux, très bon médecin, simple, humain, et avait le âge que moi.je l''ai connu dans les années,80, grâce à mon collègue Farouk Damree, de la sécurité sociale.il était à Bordeaux, repose en paix.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.