Menu

Santé

Covid-19 : Silence coupable des autorités sur les conditions d'hygiènes à l’hôpital ENT à Vacoas


Rédigé par E. Moris le Samedi 11 Avril 2020



Pour la plupart des Mauriciens qui se rendent dans les hôpitaux publiques ce n'est pas en soi une révélation. Les conditions d'hygiène sont souvent pointées du doigt tout comme la lenteur administrative.

Dans une actualité souvent dense, ce genre de réalité remplace une autre. Sauf qu'en période de confinement, où la seule distraction c'est d'être connecté sur ce qui se passe dans le pays, c'est avec consternation que les dessous des quarantaines sont mis à jour avec leur lot d'incohérences.

Les témoignages inondent les rédactions de l'île, cette fois c'est preuve à l'appui que des images et vidéos ont révélé l'ampleur du désastre sanitaire qui règne notamment à l’hôpital ENT de Vacoas.

Testés positifs après plus de 18 jours au compteur, placés et déplacés de centre en quarantaine dans des quarantaines interminables, les patients atterrissent finalement à l'hôpital ENT.

Les images comme en témoignent la vidéo sont choquantes. Sur le sol des plateaux repas, que personne n’a jugé utile de s’en débarrasser, une seule toilette pour 25 personnes d'une hygiène rebutante. Des manquements d'hygiène déplorables et un personnel peu formé pour faire respecter les gestes barrières.

 

Crédit vidéo TOP TV Mauritius: Images exclusives à l'hôpital ENT


Samedi 11 Avril 2020


1.Posté par marcmarco le 13/04/2020 23:16

a la Reunion, Est-ce que BENI SOIT CE CONFINEMENT, si durant ce temps ça permet aux derniers éventuels septiques de prendre connaissance des auteurs cités plus bas,,,
Déclarer la guerre aux virus tels que le corona fait penser a cette poignée de surfeurs dictatoriaux déclarants la guerre aux requin,
ainsi qu’aux décret de maires interdisants la baignade,pourtant utile a titre thérapeutique ou de maintient en bonne santé a titre préventif,,,,
- se baigner ne nuit a personne , sachant qu’ il ne s’agit pas de faire bronzette sur la plage,,,,
Les forces de l’ordre préfère verbaliser d’ honnettes citoyen,, -- comme ces automobilistes ayants dépasser de quelques km a l’heure la vitesse, ou ne s’étants pas arréter suffisamment longtemps a un stop, en ville,,, dans une rue où il y en une quantité,,
Ceçi, au lieu de s’en prendre a des bandes de jeunes racailles , ivrognes, en plein jour, face a certains tabacs-snack, bar, en plein centre ville,, ceux çi cherchants parfois a raqueter violemment,,, ou la bagarre,,,, ce qui oblige a les contourner en faisant un détours pour ne pas etre opportuné,,,
Ces forces de l’ordre craignent peut etre des represailles sur les enfants de leur famille, ou une émeute, necessitant déplacement de gendarmes mobiles de métropole !
ces personnes sont de toutes façon insolvables ,, donc non rentables pour les autorités et courent plus vite qu’eux,,,,, bien engraissés qu’ils sont pour certains , avec salaire supérieur d’environ 40% a la métropole,,
- pour le moral, se baigner - a but thérapeutique-- c'est quand mème mieux que les trottoirs bitumés, comme diraient notamment Jean -Jacques Crèvecoeur, Ben Garneau, osons causer, Jeanez Marre, ,Alexis Cossette, Alex Jones ou les éditions delacroix (LIESI) ,ainsi que alterinfo, panamza, et comme disait claire severac, aaron russo, quant au N.O.M, confirmé part Sarko, ,,,,,,
voir ce que pense justement jacques toubon
Ces lectures pouvants servir a passer le temps entre quatre murs, pour se cultiver les idées afin de tenter de s’évader en esprit en cette Pàques, notamment, ,, pour rigoler avec Dieudonné ou ecouter Idriss Aberkane , dans Les Incorrectibles, sur Sud Radio
Pour ensuite solliciter les élus locaux, politiciens complices, devants de toute façon ètre élus pour soit disant notre bien, afin qu’is se lévent contre cette interdiction actuelle de se baigner, tant bien même, que eux, n’aimeraient pas tous la baignade ,,,
En espérant aussi que les forces de l’ordre, qui sont aux ordres du système, réfléchissent également, puisqu’on est tous dans le même bateau , face un a groupuscule voulant une gouvernance mondiale,,, part tous les moyens , un N.O.M, --- comme disait donc Sarkosi a la télé, qu’on le veuille ou non !!---, et que ces restrictions utilisés pour ce virus ne sont qu’un prélude ,prétexte, pour d’autres restrictions a venir, visants la classe moyenne, donc, y compris ces diverses forces de maintien de l’ordre , qui seront aussi concernés, ensuite,,,,,

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.