Menu


Société

Covid-19 : Polémique autour du patient saoudien testé positif, arrivé à bord d'un jet privé (pour 24 heures)


Rédigé par E. Moris le Mardi 22 Septembre 2020



Face à la presse, hier, lundi 21 septembre, Zouberr Joomaye, a confirmé que parmi la délégation saoudienne, un passager testé positif à la Covid-19, arrivé à bord d’un vol privé, a quitté le pays.

Ces passagers n’ont pas effectué les 14 jours de quarantaine, et ce, comme l’impose le protocole sanitaire du ministère de la Santé, instauré depuis le début de la pandémie.

Selon Zouberr Joomaye, ces passagers devaient effectuer une site visite « en respectant les même conditions sanitaires que les experts japonais » ( Japan Transport Safety Board, avec à la la tête de la délégation, Yuji Sato, qui dirigeait auparavant la garde-côte japonaise, dépêchés dans le cadre de l’échouement du Wakashio). Selon le porte-parole du gouvernement, les Saoudiens n’ont eu « aucun contact physique direct avec la population ». Et d'ajouter, « Leur visite était à la base de courte durée. Ils ont fait pratiquement 24 heures à Maurice ».

Zouberr Jommaye aurait-il menti face à la presse ?

Rappelons qu'après la requête de l'ambassadeur de Maurice en Arabie Saoudite, Showkutally Soodhun, une délégation de 19 experts saoudiens a foulé le sol mauricien à 19h30, le jeudi 17 septembre.

C'est le ministre de l'Environnement, Kavy Ramano qui les a accueilli à l'aéroport SSR à Plaisance. Parmi cette délégation, une équipe dirigée par Abdulaziz A. Al-Howaish, directeur général du Département de la coopération internationale du ministère de l’Environnement, Abdulmohsen Nawaf Bin Shinaif, Albeshry Abdulhadi Hussain ainsi que des experts de l’environnement.

« Leur visite était à la base de courte durée. Ils ont fait pratiquement 24 heures à Maurice ».

La délégation saoudienne dépêchée au pays, malgré un cas testé positif à la covid-19 parmi leur rang, a fait une évaluation sur le terrain concernant la présence d’hydrocarbure dans la région Sud-Est du pays.
Les experts se sont rendus dans les endroits gravement touchés par la fuite d’hydrocarbures. Des prélèvements ont été recueillis sur les lieux ainsi que des analyses.

Un membre de cette délégation a été testé positif à la covid-19 est a été transféré à l’hôpital ENT pendant que les autres membres de cette délégation ont été placées en quarantaine. Une information qui avait d’ailleurs été relayée dans les colonnes de la Rédaction de Zinfos Moris, vendredi.

Les informations de Zouberr Joomaye remises en cause, le journal en ligne Inside News via des photos a fait état de la présence de ces mêmes experts sur le terrain dans le Sud Est de l’île dans l’après-midi de dimanche, soit 3 jours après l'arrivée de la délégation saoudienne, alors que le porte-parole de la National Communication Committe, a affirmé que la délégation a quitté le pays dans l’après-midi de samedi.

Pour rappel, le MV Wakashio, opéré par Mitsui OSK Lines Ltd et appartenant à l’armateur Nagashiki Shipping Co. Ltd, s’est échoué à 900 mètres de la côte de Pointe-d’Esny, dans la soirée du 25 juillet. À la suite d’une brèche dans un des trois réservoirs, environ 1 000 tonnes d’hydrocarbures ont été déversées dans le lagon, le 6 août. Les autorités ont finalement décidé de saborder la proue du vraquier.


 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.