Menu



Politique

Covid-19 : « Nos dirigeants ont banalisé la mort », affirme Duval


Rédigé par E. Moris le Samedi 4 Décembre 2021



Il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. En conférence de presse ce matin, le leader de l’opposition a accusé les dirigeants du pays d’avoir « systématiquement menti aux Mauriciens et à la communauté internationale ».

Il affirme qu’aujourd’hui, le mensonge a été découvert. C’est la raison pour laquelle les pays étrangers ferment leurs frontières avec Maurice et placent notre pays sur liste rouge. 

Il est revenu sur les propos de Steven Obeegadoo à des journalistes étrangers sur la situation sanitaire dans le pays. Il soutient qu’au moment où le no 2 du gouvernement tient un discours rassurant, le gouvernement lançait un SOS à la France pour de l’oxygène et des respirateurs. 

Pour lui, il est clair que la situation a été banalisée. « Le gouvernement a tenté de cacher l’ampleur de la situation. Il a banalisé la mort et la Covid-19 », a déclaré Xavier-Luc Duval, qui a insisté qu’il ne faut pas comparer la situation de Maurice avec les autres pays. Il concède que le nombre de cas augmente dans le monde entier, mais il précise qu’ailleurs le nombre de morts est peu comparé à Maurice. 

D’ailleurs, il a insisté que l’Allemagne n’a pas mis Maurice sur liste rouge en raison du variant Omicron. « Officiellement, il n’y en a pas dans le pays. Leur décision découle des mensonges du gouvernement. Car pour la France et l’Allemagne, si vous ne pouvez soigner votre propre population, comment allez-vous faire pour soigner leur ressortissants ? Voilà pourquoi autant de pays ferment leurs frontières avec Maurice », a-t-il ajouté. Il s’est aussi demandé pourquoi, à Maurice, il faut 2 à 3 semaines pour obtenir les résultats du séquençage.

Samedi 4 Décembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.