Politique

Covid-19 : Le discours magistral de Arvin Boolell au Parlement

Vendredi 20 Mars 2020

Depuis que le covid-19 est devenu officiellement une pandémie, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans les pays les plus touchés, nous assistons chaque jour à des prises de décisions de la part des chefs d’État et de gouvernement qui tendent à endiguer la situation chaotique.


C’est ainsi qu’à travers des allocutions sévères, dignes des discours en temps de guerre, des décisions drastiques et rapides sont prises.

A Maurice nous avons eu droit à un autre spectacle. Un Pravind Jugnauth qui n'a cessé de ricaner lorsque les membres de l'opposition lui ont proposé de travailler de concert. Un Pravind Jugnauth irresponsable, se baladant avec une horde de députés, entourés de ministres dans un centre de quarantaine, sans gants ni masque . Comme un pied de nez au protocole stricte en pareille situation.

Nous avons publié dans nos colonnes, que lors de sa conférence de presse pour annoncer les premiers cas de Covid-19, Pravind Jugnauth avait raté son rendez-vous avec l'histoire . Sa communication ( malgré plus d'une dizaine de conseillers) et sa légèreté avaient mis mal à l'aise l'ensemble des Mauriciens et de tous bords politiques confondus.

Lors de la séance express au Parlement de ce vendredi 20 mars, Arvin Boolell n’a pas adressé sa sa Private Notice Question (PNQ) au Premier ministre et a préféré faire un discours. Et quel discours !

C'est sur un ton grave et solennel qu'il a réitéré son appel à une trêve politique en ces temps difficiles. Demandant de rassembler nos efforts et nos ressources et en insistant pour que personne ne soit laissé de côté dans cette lutte contre le nouveau coronavirus.

Déclarant avoir eu la garantie du Premier ministre que ce dernier agira rapidement pour freiner la propagation du Covid-19, il a salué sans manifester aucune polémique, les mesures prises jusqu’ici.

Le leader de l'Opposition a, par ailleurs conclu en ayant une pensée pour le personnel médical et tous ceux engagés dans ce combat. Tout en réclamant qu'il « faut les équiper correctement.»

L'intervention de Arvin Boolell a été salué unanimement, fait rare, par la majorité gouvernementale. Ce qui laisse à penser que la prestance et le charisme d'un homme politique en toute situation ne s'achètent pas, on l'a ou on ne l'a pas. 

A noter que les travaux parlementaires sont suspendus jusqu’au vendredi 3 avril. Le pays est en période de confinement durant quinze jours depuis 6 heures, ce vendredi 20 mars, où 12 cas de Covid-19 ont été confirmés.





 

Rédigé par E. Moris le Vendredi 20 Mars 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.