Menu

Société

Covid-19 : Face à l'hécatombe, l'île Maurice pleure ses morts


Rédigé par E. Moris le Lundi 15 Novembre 2021



C'est un pays en souffrance. Aucun foyer n'échappe à l'épidémie, amis, parents, proches, voisins...les cas Covid se propagent à travers le pays comme une trainée de poudre.

Comment rendre compte de l’ampleur du nombre de morts ? Comment honorer la mémoire des victimes ? Comment humaniser ces vies perdues, diluées dans les statistiques de la crise sanitaire. Le nombre est colossal en deux mois. A titre de comparaison c'est comme éradiquer tout un petit village de l'île.

Les larmes et le désespoir ne peuvent faire revenir les morts. Après le décès d’une Health Care Assistant, une pharmacienne âgée de 42 ans, a succombé à la maladie. Selon les dernières estimations, près de 200 infirmiers manquent à l'appel dans les hôpitaux. Le président de la Nurses Union, Nasser Essa, dit craindre de « l’effondrement de notre système de santé » après le nombre d’infections et de décès liés au Covid-19 parmi le personnel paramédical.

Qui plus est, il faut aussi prendre en compte, que si un proche est positif, c'est toute la famille qui se met en auto-isolement, paralysant ainsi le bon déroulement du pays. Avec le retour des touristes sur l'île, les frontliners se retrouvent sur tous les fronts, entre le programme de vaccination, l’exercice de dépistage à l’aéroport, la mise en service des ‘Covid Wards’ dans les hôpitaux et l’admission des patients au New ENT Hospital...

Selon le dernier rapport de l’Université John Hopkins disponible sur le site Ourworldindata.org. Maurice figure parmi les pays qui comptent le plus grand nombre de décès par million d’habitants. Ceci alors que les autorités mauriciennes jonglent honteusement avec les chiffres, certains décès sont attribués directement au Covid-19, alors que d’autres à des comorbidités, même si les patients étaient positifs au virus.

Le ministre de la Santé Kailesh Jagutpal assume d'en dire le moins possible sur l'état de l'épidémie de covid-19 à Maurice. Pourtant les chiffres ne trompent pas, en prenant en considération le chiffre émis le 5 novembre dernier, cela fait un total de 88 décès en deux semaines. On comptabilise 17 décès ce week-end, ce qui fait exploser le compteur des mortalités dans le pays.

Rappelons que du 29 au 5 novembre, il y a eu 42 décès, et à ce nombre, 46 autres morts ont été enregistrés depuis, a annoncé le ministre de la Santé Kailesh Jagutpal. Pour lui, la cause n’est pas due à un problème au niveau de la prise en charge des patients, mais aux comorbidités dont ils souffraient déjà. 

Lundi 15 Novembre 2021


1.Posté par Tiane le 15/11/2021 22:59
Covid, vraiment ? Nous assistons à un génocide mondial...

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.