Menu


Société

Covid-19 : Crise d'urgence sanitaire à Maurice, Pravind Jugnauth refuse d'appliquer le confinement avec effet immédiat


Rédigé par E. Moris le Mercredi 18 Mars 2020



À l'étranger et pas loin de chez nous, à l'île de La Réunion où 14 cas de Covid-19 ont été confirmés, c'est le confinement.

Les restaurants, cafés, cinémas, discothèque, lieu de culte...tout est fermé. Un décision a été prise sur le plan national de la fermeture des commerces « non-indispensables à la vie du pays ».

Il s’agit ainsi de tout faire pour freiner la propagation du virus.

Ce mercredi soir, c'est une onde de choc. Le Premier ministre a annoncé qu'il y a trois cas confirmé de Covid-19 dans l'île. Dans le même temps, il a annoncé que les autorités hospitalières procéderont maintenant à retracer les personnes avec lesquelles les trois testés positifs ont été en contact.

La Rédaction de Zinfos Moris a été le seul média a dénoncé l'approche du Premier ministre concernant la gestion de l'épidémie. Un confinement à sens unique vis-à-vis du monde extérieur qui ne passe pas.

Alors qu'une visite avait eu lieu hier, mardi au Centre de quarantaine de Quatre Soeurs, en présence du ministre de la Santé et du Bien- être, le Dr Kailesh Jagutpal, d'Ivan Collendavalloo et un armada de PPS...., ce qui frappe c'est l'absence de respect sanitaire dans un centre dédié aux personnes potentiellement "à risques".

Pravind Jugnauth a visité le centre sans gants ni masque . Il a discuté avec deux patients ainsi que le personnel soignant sans réaliser les conséquences d'une telle nonchalance. Le ton était donné face à la gravité de la pandémie.



1.Posté par Sockalingum jeerven le 19/03/2020 04:57 (depuis mobile)
Pas re faire meme erreur...mo conseil ou met pays lamem en quarentaine.. pas atane ki sa vine grave pou ou prend ban mesure de protection..pou tro tard lerla...maurice tro petit..decision bizin prend vite boss

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.