Menu



International

Covid-19 : Amitabh Bachchan et son fils Abhishek testés positifs


Rédigé par E. Moris le Dimanche 12 Juillet 2020



La star de Bollywood Amitabh Bachchan et son fils Abhishek ont ​​tous les deux été testés positifs pour COVID-19 et ont été hospitalisés.

L’acteur, 77 ans, et son fils, 44 ans, ont révélé la nouvelle à leurs fans via Twitter samedi. Amitabh a écrit: «J’ai testé CoviD positif .. transféré à l’hôpital .. les autorités informant l’hôpital .. la famille et le personnel ont subi des tests, les résultats attendus ...«Tous ceux qui ont été à proximité de moi au cours des 10 derniers jours sont priés de se faire tester!»

Les partisans d’Amitabh ont inondé ses réseaux sociaux de leurs meilleurs vœux, espérant un rétablissement rapide après l’annonce du diagnostic.

Il est marié à Jaya Bachchan (née Bhaduri), avec deux enfants, Shweta Bachchan Nanda et Abhishek Bachchan.

Suite à l’annonce, il a également été révélé que son fils Abhishek, marié à Aishwarya Rai, avait été testé positif pour le coronavirus

La star indienne est devenue célèbre dans les années 1970 avec des films comme Zanjeer et Sholay, et a été affectueusement surnommée «Big B» et «Star of the Millennium» par les fans. Largement considéré comme le roi du cinéma indien, Amitabh est apparu dans 200 films au cours de sa carrière, qui a duré plus de cinq décennies.

Le travail d’Amitabh lui a valu plusieurs distinctions au fil des ans, dont quatre National Film Awards et un Lifetime Achievement Award pour sa contribution au cinéma de Bollywood.

L’Inde se positionne comme le troisième pays le plus contaminé après les Etats-Unis et le Brésil.

La Grande péninsule compte 820, 916 cas de contaminations dont 283,407 cas actifs. C’est la ville de Mumbai  qui est le plus affectée avec plus de 90,000 cas suivie de près par Chennai avec 74 969 cas de contaminations. Le nombre de morts s’élève à 22,123 et le nombre de personnes guéries est de 515,386.
 

Dimanche 12 Juillet 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.