Menu

Régions Océan Indien

Covid-19 : 14 cas locaux enregistrés à Rodrigues


Rédigé par E. Moris le Jeudi 27 Janvier 2022



Quand un devient 14. Ce matin, un premier cas local de contamination a été enregistré à Rodrigues. Et en début d’après-midi, les responsables de la commission santé de l’île ont annoncé que 14 cas locaux ont été recensés après une série de tests effectués.

Jusque-là, soit depuis le début de la pandémie, Rodrigues avait enregistré 16 cas importés. Les écoles resteront fermées à Rodrigues jusqu’au 4 février.

La peur règne sur l'île

Un premier cas local de contamination au Covid-19 avait été détecté à Rodrigues. Une femme de 37 ans, qui n'avait pas voyagé, a été testée positive. Elle a été admise à l'hôpital Crève Coeur. La nouvelle s'est répandue très rapidement sur l'île. Les personnes qui ont été en contact direct avec la trentenaire n’ont pas caché pas leur inquiétude. 

Certains souhaitent même que le protocole sanitaire soit révisé. Le High Powered Committee de Rodrigues s'est réuni en urgence ce matin, jeudi 27 janvier, pour faire le point sur la situation sanitaire de l'île. La question de l'organisation des élections régionales prévues le 13 février sera également abordée. Une conférence de presse à ce sujet est prévue aujourd'hui à 13 heures à Port-Mathurin. Les écoles sont fermées sur l'île ce jeudi et vendredi.

Un exercice de dépistage a été lancé dès l'annonce de l'enregistrement d'un premier cas local de coronavirus dans l'île.

Dès l'annonce de cette nouvelle, les Rodriguais ont pris d'assaut la seule pharmacie de l'île à Port Mathurin pour acheter des masques chirurgicaux, des médicaments et du gel hydroalcoolique entre autres. Ce matin, le Commissaire Fanchette Gaspard Pierre-Louis a appelé les habitants à limiter leurs déplacements afin d'éviter la propagation du virus, dans une déclaration à la radio nationale ce matin.

Jeudi 27 Janvier 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.