Menu



Société

« Cover-up » de Sawmynaden sur l’essence frelatée au manganèse


Rédigé par E. Moris le Dimanche 20 Juin 2021



« Cover-up » de Sawmynaden sur l’essence frelatée au manganèse
Après avoir rendu public les résultats des analyses faites sur une précédente cargaison qui révèlent que le litre d’essence contenait entre 24 à 129 milligrammes de manganèse, près de 3 300 véhicules ont été affectés par la qualité de l’essence.

Selon Ravi Issur, un concessionnaire de Toyota, il soutient que les réparations ont coûté Rs 150 millions. La Mauritius Vehicles Dealers Association avait réclamé que les propriétaires dont les voitures ont été affectées soient remboursés. Antoine d’Unienville, le General Manager d’Axcess est aussi monté au créneau, et dit être en mesure de confirmer que le taux de manganèse ajouté à l’essence dépasse très largement les minima acceptables.

Du carburant contaminé débarqué à Maurice

Il évoquait le cargaison reçue en octobre 2019 et affirme que les résultats des tests effectués montrent un taux de manganèse de 31 milligrammes par litre d’essence… alors qu’il est de 0 dans l’Union européenne.

Perte de puissance du moteur, augmentation des cliquetis à bas régime, une consommation plus élevée de carburant et l’affichage de voyant sur le tableau de bord. 
 
Interrogé à l'époque, l'ancien ministre du Commerce et de la Protection des consommateurs, Yogida Sawmynaden a répété inlassablement que les autorités respectent les procédures établies : "Nou pa pe prend mover qualité l’essence pou donne dimoun”.

Ça commence à faire beaucoup tant l'incompétence et la négligence dans ce ministère sont à souligner. Pourtant, à la suite d'une Private Notice Question (PNQ) adressée par le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, au Parlement hier samedi, selon le tout nouveau ministre de l’Industrie et du Commerce, Soodesh Callichurn, la présence de manganèse dans l’essence fournie le 23 octobre 2019 est due à un oubli. 

« Dans le contrat initial à Mangalore, il était défini que le taux maximum de manganèse était de 2 milligrammes par litre d’essence. Or, il y a eu un oubli de la part du bureau qui a préparé l’appel d’offres. Ce sont ces spécifications qui ont été utilisées pour le contrat alloué à Vitol. Il n’y avait donc pas de références au taux maximum de manganèse dans ce contrat ».

De ce fait, Xavier-Luc Duval a demandé que le gouvernement offre une compensation aux propriétaires des véhicules endommagés.

Le leader de l’opposition rappelle que malgré le fait que plus de 3 300 propriétaires de voiture ont subi des dégâts sur leurs véhicules, et que le ministre concède une « erreur qu’ils n’ont pas mis la clause sur la manganèse dans le contract de Rs 3 milliards pour six mois », le gouvernement lui a renouvelé un contrat sous l’emergency procurement.

Dimanche 20 Juin 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.