Politique

Coût de l'inauguration du Metro Express à Rs 20 millions : Nando Bodha ne sait pas quoi répondre

Vendredi 4 Octobre 2019

Lors du «soft launch» du Metro Express hier, jeudi 3 octobre, Xavier Duval avait ouvert les hostilités en publiant et en annonçant le coût de la cérémonie d'inauguration à Rs 20 millions.

Aucune certification de sécurité à ce jour

Le leader de l'opposition était ulcéré par le gaspillage des fonds publics et des contribuables, alors qu'aucune certification de sécurité pour les opérations du métro n'a jusqu'à présent été émise par le Independent Safety Adviser, ItalCertifier.

Il a ajouté également que la compagnie Larsen & Toubro n’a pas respecté le contrat de livraison du chantier et qu'une somme de Rs 1 million par jour de retard doit être payée à la Metro Express Ltd. Et de conclure : «le gouvernement aura-t-il le courage de réclamer la compensation qui est due aux contribuables à partir de la date du 12 septembre ?»

Le ministre Bodha pris de court, répond mais à côté de la plaque dès qu'il faut justifier l'argent publique, préférant faire diversion.

C'est un Nando Bodha agacé qui a répondu à l'ancien ministre du Tourisme :«Demandez à Xavier-Luc Duval combien a coûté la campagne ‘L’île Maurice, c’est un plaisir?’».

La réponse de Xavier Duval ne s'est pas fait attendre. C'est sur sa page Facebook qu'il s'est exprimé :

"La différence entre Bodha et moi.

La cérémonie de "soft launch" a coûté à elle seule la somme énorme de Rs 20 millions excluant les dépenses encourues par les municipalités, conseils de district, la Road Development Authority pour essayer d'embellir les alentours du Métro Express. C'est ce que Nando Bodha à effectivement confirmé hier. C'est un vrai scandale.

Le contrat a été alloué directement à Impact Productions, alors même que les travaux sont encore loin d'être complétés.

Tout ceci payé par les contribuables avec pour seul objectif de glorifier l'alliance au pouvoir. Par contre l'exercice de branding effectué entre 2009 et 2010 par la société anglaise Acanchi, alloué après appel d'offres internationale, comprenant un travail sur deux ans, des études de marché à l'étranger et un rapport complet sur le potentiel de la destination Ile Maurice n'aura coûté que la somme de Rs40 millions, dont une infime partie pour la cérémonie de lancement.

À noter que 9 ans après personne n'a pu remplacer le slogan " Maurice c'est un plaisir", ni le logo, encore moins le rapport soumis sur l'identité île Maurice, qui reste à ce jour le seul rapport de ce genre.

Le tourisme ramène au pays plus de Rs 64 milliards annuellement en devises étrangères.

Vive la différence !"

 


Rédigé par E. Moris le Vendredi 4 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.