Menu



Justice

[Cour suprême] Suspension des trois B au Parlement : Les avocats du Speaker demandent un renvoi


Rédigé par E. Moris le Vendredi 30 Avril 2021

Les trois élus contestent leur suspension pour le reste de la session parlementaire. C’était lors de la séance du 30 mars.



D’un côté, Arvin Boolell, et de l’autre le tandem Paul Bérenger-Rajesh Bhagwan, ont déposé une plainte constitutionnelle visant le Speaker de l’Assemblée nationale et le Premier ministre.

 « Le député Patrick Assirvaden a demandé si Showkutally Soodhun était persona non grata aux… Émirats arabes unis. Cette question est infondée et mal placée »

Les trois élus contestent leur suspension pour le reste de la session parlementaire. C’était lors de la séance du 30 mars. Arvin Boolell, Paul Bérenger et Rajesh Bhagwan accusent le Speaker de l’Assemblé nationale de partialité et de discrimination. Les deux affaires ont été appelées devant le chef juge, Asraf Caunhye, ce vendredi 30 avril. 

Paul Bérenger et Rajesh Bhagwan  étaient présents en cour suprême ce matin  pour écouter leur plainte contre le speaker Sooroojdev Phokeer et le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

L’avocate  du parquet, qui représente la défense du speaker et du  leader of House, a expliqué à la cour qu’elle doit obtenir des informations sur les expulsions des députés durant ladite session et les autres sessions parlementaires.  Les avocats de la défense ont demandé un renvoi afin de présenter leur plaidoyer.  Demande  qui a été agrée et l’affaire renvoyée au 24 mai.

Les députés de l’opposition sont représentés par un panel d’avocats comprenant Antoine Domingue, Veda Balamoody et Sanjay Backory.

Opinion : le plaisir pervers de Sooroodjev Phookeer d'humilier ses victimes

Vendredi 30 Avril 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 30/04/2021 18:34
"" elle doit obtenir des informations sur les expulsions ""
il n y a qu ELLE qui n'a pas les informations alors..
ce qui est grave pour une avocate.
je peux lui donner touteS infos y relatives. et on a les kmeras !
elle MENT , c'est pour gagner du temps.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.