Menu



Société

Cour suprême : Contestation d'une nomination d'un haut cadre de la Mauritius Standards Bureau


Rédigé par E. Moris le Mardi 29 Juin 2021



Un haut cadre de l’organisme conteste la nomination d’un autre haut cadre au poste de Deputy Director par voie de révision judiciaire. Depuis le départ de Rashida Nanhuck, tout part en vrille au sein de l’organisme.

Rappelons que la Deputy Director, qui assurait l’intérim au poste de directrice, est partie après que le Conseil des ministres ait voulu parachuter Sandhya Boygah à ce poste. Mais comme cette dernière ne détenait pas les qualifications requises, le poste de General Manager a été créé pour elle.

Et celle qui refusait de « tale la main » a obtenu un fauteuil confortable pour s’asseoir. Mais voilà, la compétente Rashida partie, les postes de Director et de Deputy Director sont donc vacants. Avec Boygah comme General Manager, pas besoin d’un Director.

Un appel à candidatures est fait en interne pour remplir ce poste. Suresh Mahadeo affirme que le 31 août 2020, il a postulé et son entretien a eu lieu le lendemain. Mais, selon sa plainte, lors d’une réunion spéciale, le Mauritius Standards Bureau a nommé Mohammad Yusuf Foondun au poste de Deputy Director.

Suresh Mahadeo affirme qu’il est plus qualifié, sur tous les plans, que celui qui a eu le poste, soit Mohammad Yusuf Foondun. D’où sa décision de contester cette nomination par voie de révision judiciaire. L’affaire sera appelée sur ce fond en cour suprême ce mardi.

Mardi 29 Juin 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.