Menu

Société

Coupures d'eau et robinets à sec : Ras-le-bol général des Mauriciens


Rédigé par E. Moris le Lundi 26 Septembre 2022



La fourniture d’eau sur une base 24/7 a toujours fait débat depuis l’avènement de l’Alliance Lepep en 2014. Le problème réside sur sa définition, semble-t-il. Personne au sein du gouvernement ne semble définir ce concept de la même façon. Mais il faut rappeler que, comme une reprise effectuée par Les enfoirés, tous l’entonnaient d’une seule et même voix lors de la campagne électorale de 2014.

Après, Ivan Collendavelloo, celui qui lisait dans les yeux de Sobrinho, a donné une première définition. La sienne, comme toujours ! Il a indiqué que 24/7 voulait dire avoir un petit réservoir sur votre toit et ainsi avoir de l’eau à volonté. Il faut souligner que même ses mandats n’ont pas été tellement satisfaits de cette définition. Il a eu de la peine à se faire élire en 2019. Il a dû se contenter de la troisième place. 

Selon la définition du Premier ministre du concept 24/7. Il a indiqué que ce concept ne signifiait pas avoir de l’eau depuis le matin jusqu’au soir. Cette définition est pire que celle d’Ivan Collendavelloo ! L’eau sur une base 24/7, selon Pravind Jugnauth, signifie que l’eau arrive chez vous. Un point c’est tout ! Donc qu’elle coule une minute toutes les 12 heures, c’est toujours du 24/7. Du moins, à en croire le chef du gouvernement ! Et Pravind Jugnauth semble insinuer qu’il faut en plus le remercier que l’eau arrive chez nous. Sois heureux que l’eau du robinet coule et tais-toi !

Entre les foutaises des hommes politiques, les robinets sont toujours à sec. Dans une île supposément moderne, où on relie un métro dans un champs de cannes, les abonnés de la Central Water Authority (CWA) sont ravitaillés par des camions-citernes. Cela fait des semaines qu'ils sont contraints de se contenter de quelques seaux d'eau potable, sans compter qu'il ne faut pas louper le passage du camion. La pénurie d'eau potable continue de provoquer la colère des villageois, avant même la saison sèche. On leur demande de payer un service dont ils ne disposent pas. Les livraisons d'eau potable via des camions-citernes ne correspondent pas au service facturé. Ils sont censés avoir l'eau au robinet. 

En effet, de nombreuses régions de l’île sont affectées par une fourniture irrégulière de l’eau, alors que la station météorologique de Vacoas, annonce une période sèche, rude et longue. De son côté, la CWA n'aura pas d’autre choix que de fermer les vannes, comme c’est le cas chaque année. Ce problème d’eau ne date pas d’hier et s’aggrave de jour en jour, voila de quoi faire réfléchir le tout nouveau directeur général, Prakash Maunthrooa. 
 

Lundi 26 Septembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.