Menu



Société

Coupure d'eau : Les habitants de Pailles ont manifesté leur colère devant le bureau de la CWA


Rédigé par E. Moris le Dimanche 27 Octobre 2019

La colère est grandissante. Coupures d’eau, fourniture « irrégulière » en raison d’eau boueuse, fourniture d'eau interrompue, sécheresse...toutes les raisons ont été invoquées, mais le problème perdure et la situation devient ingérable et catastrophique surtout en période de fête.



C'est ainsi que faute de fourniture d'eau pour célébrer la fête de Divali, les habitants de Pailles exaspérés, se sont mobilisés devant le bureau de la CWA à Grande Rivière Nord-Ouest pour exprimer leur colère.

La responsable de la CWA a tenté comme d'habitude de gérer une énième situation de non fourniture d'eau en assurant que des dispositions sont en cours...

Soulignons que le Premier ministre sortant et les futurs candidats paradent à toutes sortes de réunions en lançant des promesses électorales à la pelle pour (re)conquérir un électorat en perdition.

Le quotidien est devenue un parcours du combattant, entre les coupures d'électricité dans certaines régions et les difficultés à s'approvisionner en eau potable. Une situation qui devient de plus en plus invivable alors que certains doivent impérativement se réveiller à 4 heures du matin pour faire des réserves d'eau qui coule d'ailleurs en filet. Malgré les réservoirs d'eau, il n'y a pas de pression donc les réservoirs n'ont pas le temps de se remplir.

Les tâches ménagères débutent très tôt le matin car les habitants n'ont plus accès à l'eau durant le reste de la journée et doivent attendre le lendemain matin pour pouvoir s'approvisionner à nouveau. 

«C’est vrai que c’est un don de Dieu mais il ne faut pas fâcher Dieu en gaspillant l’eau

On rappelle que Ivan Collendavelloo dans une bêtise confondante dont il a désormais le label, lors d'une participation à une journée de réflexion sur l’eau a tenu à faire un appel à la population pour éviter le gaspillage d’eau. 


 

Dimanche 27 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.