Justice

Corruption alléguée : un homme arrêtée pour une histoire de bicyclette non-déclarée

Mardi 11 Décembre 2018

Rs 2000 ! C’est le montant qui est la cause des ennuis d’un employé de la défunte Compagnie de Transport Commerciaux. Ce dernier a profité d’une situation pour réalisé des gains de Rs 1 820. 

Il se retrouve poursuivi pour corruption et a dû payer une caution de Rs 15 000 pour recouvrer la liberté. Jean-François Follet a été traduit devant le tribunal de Port Louis ce matin sous une accusation de « corruption ». 

Cet employé devait acheminer les effets personnels d’un couple de la douane jusqu’à son domicile. Le couple avait passé de longues années en France. Nous sommes alors en mai 2015.  

Toutefois, parmi les effets personnels du couple, il y avait une bicyclette non-déclarée. Jean-François Follet a vu là une occasion de se faire un peu d’argent. Il a dit au couple qu’il remettre Rs 2 000 à deux officiers de la Mauritius Revenue Authority pour pouvoir dédouaner la bicyclette.  

Mais il ne s’attendait pas à ce que le couple aille rechercher des explications auprès des douaniers. Et là, les officiers ont dit qu’une somme de Rs 180 seulement était nécessaire pour le dédouanement de la bicyclette. 

La Commission anticorruption a été mise au courant de l’affaire et une enquête initiée. Ce qui a débouché sur l’arrestation de Jean-François Follet.

Rédigé par E. Moris le Mardi 11 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.