Menu

Santé

[Coronavirus] La liste augmente : 55 personnes en quarantaine à Maurice


Rédigé par E. Moris le Lundi 10 Février 2020

Après l’hôpital de Souillac, deux nouveaux centres de quarantaine ont été aménagés dans les centres de jeunesse de Anse-la-Raie dans le Nord et celui de Pointe Jérôme à Mahébourg.



Photo illustration
Photo illustration
Le nombre de passagers placés en confinement grimpe de jour en jour et il est passé, à ce lundi matin 10 janvier, à 55 selon les services de Santé. 

Certains sont arrivés à Maurice par le dernier vol de Hong Kong en début de semaine, alors que d’autres sont arrivés en passant par Dubaï. 

55 personnes sont en quarantaine, dont 26 sont à l’hôpital de Souillac alors que 29 autres sont au centre d’Anse-la-Raie, qui a été aménagé la semaine dernière. Les autorités envisagent, par ailleurs, de mettre en place un troisième centre de quarantaine.

Pour rappel, qu’Air Mauritius n’opère plus sur La Chine et Hong Kong afin d’empêcher l’entrée du Coronavirus à Maurice.

A ce jour, aucun cas de coronavirus n'a été détecté à Maurice.

Quant aux deux Mauriciens consignés à bord du paquebot Diamond Princess   au large du Japon depuis le 4 février dernier, ils subissent actuellement des tests. Les 12 Mauriciens qui sont en quarantaine en France, sont pour leur part en bonne santé et devraient être de retour dans les jours qui viennent.

Un étudiant mauricien explique pourquoi il reste à Wuhan

Rappelons que toute personne venant de Chine ou des pays avoisinants ou ceux et celles présentant des symptômes sont mis en quarantaine pendant 14 jours sur le territoire mauricien.

Par ailleurs, le personnel navigant d’Air Mauritius, soit les hôtesses, stewards, pilotes, entre autres, qui ont travaillé sur les derniers vols sur Shanghai et Hong Kong, sont en quarantaine à leur domicile. Ils sont suivis par des médecins du ministère de la Santé, tout comme leurs proches… 

 

Lundi 10 Février 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.