Politique

Coronavirus : Il n’y a aucun cas à Maurice, insiste Jugutpal

Lundi 3 Février 2020

On a eu droit à un affrontement entre médecins durant la Private Notice Question ce matin. Arvin Boolell, souvent accusé de manquer de poigne, n’avait d’autre choix que de faire montre de détermination, quitte à insister ad nauseam sur une question que le ministre de la Santé n’aurait semble-t-il pas répondu. 

En tout cas, pour une première, Kailesh Jugutpal s’en est très bien tiré. Il a insisté qu’il n’y a aucun cas de coronavirus à Maurice et a énuméré une longue liste de mesures prises par le ministère et les autorités pour empêcher que le virus n’atteigne nos côtes. Il en a aussi, dans sa réponse liminaire, profité pour justifier les amendements apportés par le gouvernement durant le précédent mandant dans le sillage de l’affaire du pilote Hoffman. Il a également insisté sur le fait que Maurice compte suffisamment d’expérience pour faire face à d’éventuels cas. 

Dans la PNQ, Arvin Boolell a déploré que les mesures d’usage n’aient pas été prises concernant les passagers qui ont débarqué à Maurice avant les célébrations de la fête du Printemps. À quoi Kailesh Jugutpal a répliqué que le leader de l’opposition, médecin de profession, est parfaitement conscient des mesures qui sont prises habituellement.

Et il a même profité de l’occasion pour lancer une pique à Arvin Boolell en précisant que le sujet est sérieux et que « le virus de la démagogie » ne portera pas ses fruits. 

Arvin Boolell est même allé jusqu’à souligner que le ministre de la Santé s’est rendu à l’aéroport sans porter «des vêtements appropriés». À quoi le Dr Kailesh Jagutpal a donné tout un cours sur la façon dont une personne peut être contaminée.

Rédigé par E. Moris le Lundi 3 Février 2020


1.Posté par Grondin le 23/02/2020 17:49 (depuis mobile)
J espère qu il ne ment pas

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.