Menu

Santé

Coronavirus : Deux artistes chinois sujets à de fortes fièvre, toujours en quarantaine à Maurice


Rédigé par E. Moris le Jeudi 23 Janvier 2020

Le nouveau coronavirus apparu en Chine a fait à ce jour 17 morts et contaminé des centaines de personnes, selon un dernier bilan dont l'annonce relance les craintes de propagation à l'international.



Photo illustration
Photo illustration
A Maurice, trois passagers, membres d’une même famille, en provenance de Dubai, ont été mis en quarantaine par mesure de précaution.

Ils ne présentent pas de signes visibles des symptômes du Coronavirus, mais les autorités sanitaires ont décidé de prendre des mesures préventives. Cette famille venant de Wuhan a été placée en quarantaine. Notamment parce que les symptômes du coronavirus ne se déclarent qu’après 14 jours tels que signalés à Seattle, aux Etats-Unis, par un homme rentrant de voyage de Wuhan.

Coronavirus : Cinq passagers placés en quarantaine à Maurice.

 Ils ont été transférés de l’aéroport en ambulance pour être dirigés vers le centre de quarantaine de Souillac. 

Dans le cadre d'un défilé à l'occasion de la Fête du Printemps organisé par la mairie de Port-Louis et l'United Chinese Association (UCA), l’ambassadeur de Chine, Sun Gongyi, soutient que ces personnes ne sont pas atteintes du virus de Wuhan, mais qu’elles sont simplement «fatiguées».

Deux autres passagers, membres d'une troupe culturelle chinoise, ont été placés en isolement à l’hôpital de Souillac depuis hier, mercredi 22 janvier. Ils viennent de Beijing, autre foyer de la maladie. Ils étaient sujets à une forte fièvre, ce qui a été détectée par les caméras thermiques à l’aéroport et confirmée par des thermomètres électroniques. 

Le Dr Gujadhar explique qu'«Il est cependant difficile de savoir quand ils sortiront en isolement car tout dépend du résultat des tests». De son côté, le Dr Vasantrao Gujadhur, directeur de la santé publique, indique que leur état de santé est «stable».



 

Jeudi 23 Janvier 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.