Société

[Coronavirus] Chez les Français placés en quarantaine, c'est ambiance de "colonie de vacances", à Maurice c'est une toute autre histoire...

Dimanche 9 Février 2020

Quelques 200 rapatriés sont placées en quarantaine depuis leur retour en Chine de Wuhan, épicentre du coronavirus, dans le centre de formation de pompiers d'Aix-en-Provence à Carry-le-Rouet, en France.


Carry-le-Rouet,France.
Carry-le-Rouet,France.
A Carry-le-Rouet, près de Marseille, entre les lectures de plein air et les parties de volley ball des ados, les consignes sanitaires sont respectées dans une ambiance plutôt sereine. Les quelque 200 rapatriés ont quartier libre dans le centre de vacances transformé en urgence en zone de confinement.

En quarantaine, le masque est de rigueur dès que l’on sort de sa chambre. Une équipe médicale d'une vingtaine de personnes (médecins, infirmiers, psychologues), est sur place 24 heures sur 24, épaulée par des militaires de la sécurité civile et 30 volontaires de la Croix-Rouge, expliquent les journalistes de l'AFP. La Croix-Rouge assure la distribution des repas, confectionnés par un préparateur extérieur, et ses membres jouent aussi le rôle d'une conciergerie pour faire des courses.  

Ces "patients" particuliers sont confinés en isolement 14 jours, période d'incubation du virus originaire de Chine.

"Ça se passe très bien, le moral est au beau fixe, comme le temps", se réjouit Marc Zyltman, le responsable de la Croix-Rouge sur place au micro d'Europe1. Une classe de maternelle le matin est organisée avec la participation de deux enseignants qui sont eux-mêmes rapatriés.

Des animations sont proposés aux adultes et même une partie de volley a été organisée.

Une salle de télétravail est également à la disposition des adultes. Certains en profitent pour suivre une formation aux premiers secours. Pour l'instant, aucun cas de coronavirus n'a été détecté parmi eux et ils devraient retrouver leurs proches dans environ une semaine.

A Maurice c'est un autre son de cloche : Traitement «déplorable et inhumain».

Rentrés au pays, ceux placés en quarantaine à l’hôpital de Souillac sont ulcérés par le traitement dont ils ont droit. Ils dressent tous un tableau assez sombre de ces journées coupés du reste du monde.

À l’intérieur, "pas de masque, un manque d’hygiène «terrible» dans les toilettes, pas de climatisation, ceux qui sont en quarantaine doivent eux-mêmes faire leur lessive." «Pire que des prisonniers» ont-ils déclarés chez nos confrères de l'express. Quant à la nourriture, elle serait infecte. 

Des toilettes, qui feraient aussi office de «cuisine»... 

Les enfants sont livrés à eux-mêmes, enfermés ne comprenant pas pourquoi ils doivent maintenir le silence et ne pas déranger les adultes. Une situation qui met à rude épreuves la patience fortement éprouvée des parents.

Au  ministère de la Santé, c'est un aveu de taille. Des officiers se disent dépassés par les mesures à prendre mais demande la collaboration de tous. Notons qu'à ce jour, aucun cas de coronavirus n'a été détecté à Maurice.

42 personnes sont en quarantaine, dont 15 sont à l’hôpital de Souillac alors que 27 autres sont au centre d’Anse-la-Raie, qui a été aménagé la semaine dernière. Les autorités envisagent, par ailleurs, de mettre en place un troisième centre de quarantaine.

 

Rédigé par E. Moris le Dimanche 9 Février 2020


1.Posté par KIPKA le 10/02/2020 16:53
Comparer les services de sante de France,et de Maurice......on n'est pas dans le meme siecle......et cela doit etre pareil dans d'autres Pays......rien de pejoratif dans cette comparaison......

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.