Menu

Société

Coothen rassure : des armes mais pas des dossiers d’enquête


Rédigé par E. Moris le Mercredi 6 Juillet 2022



Le responsable du Police Press Office se veut rassurant. « Il n’y avait aucun dossier d’enquête ni de pièces à conviction qui étaient entreposés dans les baraquements de la SSU », a déclaré l'inspecteur Shiva Coothen aux médias.

Rappelons que l’aile des Casernes centrales ravagée par les flammes abritait justement les baraquements de cette unité de police. Selon l'inspecteur Shiva Coothen, plusieurs effets personnels des officiers de cette unité ont été détruits dans l’incendie, ainsi que des armes à feu. Mais pas les dossiers sensibles qui ne sont pas stockés à cet endroit. Un comité de crise a été institué par le commissaire de police pour gérer la situation.

Mercredi 6 Juillet 2022


1.Posté par Caro le 06/07/2022 15:00
Alors, si le Cotten dit ça c est qu il y avait bien des dossiers compromettants….

2.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 06/07/2022 17:50
Comment croire une police corrompue, alcoolique, trafficante et menteuse?

3.Posté par pravesh le 06/07/2022 21:21
mo pensé ki li bien simple pou kompran kifér difé inn alimé dan caserne pa accident narnié enan tro kitchoz ki zot cachiète dépi tou lé temps zot prefere mett difé dan caserne mo pesé sa ban case torture ou pou koné tan dir ah bé tou inn brilé dan difé tous preuve tou zaffair ki pé kompromett zot mafia zot pou bril li guété kinn arrivé dan karo kann telfair. dimoun népli bète zonn remarké ki pouwar dan zot la min.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.