Menu

Faits Divers

Convocation d’Anabelle Savabaddy au CDI de Curepipe : rétropédalage de la police


Rédigé par E. Moris le Vendredi 22 Avril 2022

Le premier magistrat de la ville de Vacoas, affirme qu’au tout début de l’émission, Annabelle Sabavaddy a utilisé le terme « Manhattan » à l’encontre de Gilbert Bablee.



Convocation d’Anabelle Savabaddy au CDI de Curepipe : rétropédalage de la police
C'est ce qui s'appelle freiner les quatre roues en l'air. Alors que la police avait convoqué l'animatrice radio de Radio One, Anabelle Savabaddy, ce vendredi 22 avril au CID de Curepipe, elle a tout simplement annulée à la dernière minute sans aucune explication. Anabelle Savabaddy était représentée par Mes Rama Valayden, Anoup Goodary et Lovena Sowkhee. Des membres de Linion Pep Morisien étaient également sur place pour la soutenir.

Rappelons que lors de son émission Enquête en direct, le maire de Vacoas, Praveen Kumar Ramburn et le PPS Gilbert Bablee, avaient été hués par le public. Ce qui avait suscité un petit émoi auprès du maire. Praveen Ramburn avait consigné une mesure de précaution au poste de police de Vacoas.

Le premier magistrat de la ville de Vacoas, affirme qu’au tout début de l’émission, Annabelle Sabavaddy a utilisé le terme « Manhattan » à l’encontre de Gilbert Bablee. Ce dernier s’est senti « offensé », selon le maire de Vacoas. Il affirme aussi qu’en entendant le terme « Manhattan », la foule s’est excitée et a commencé à perturber l’émission. Mais ce qui a dérangé le plus Praveen Ramburn, c’est qu’un homme a utilisé le mot « gopia ». Depuis, le maire de Vacoas-Phoenix affirme qu’il craint pour sa sécurité. Car il ne connaît pas les intentions de ceux qui faisaient partie de la foule. C’est la raison pour laquelle il réclame des patrouilles régulières de police à proximité de sa résidence.


 

Vendredi 22 Avril 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.