Menu



Société

Congé maternité payé pour les femmes fonctionnaires au-delà de 3 grossesses


Rédigé par E. Moris le Mercredi 26 Juin 2019

Mesures budgétaires 2019-2020. Les femmes fonctionnaires pourront bénéficier du congé de maternité payée, au-delà de 3 grossesses.



Photo illustration
Photo illustration
 Elles auront la permission pour l’allaitement jusqu’à 6 mois à compter de la naissance du bébé comme c’est le cas dans le privé, à compter de la date de naissance. 

Les femmes auront droit également à 14 semaines de congé de maternité, y compris six semaines de congé postnatal obligatoire.

La rédaction du Children’s Bill est également prévu, dont l'objectif consistera à un texte de loi qui inclura de nouvelles dispositions de la convention des Nations unies relatives aux droits de l’enfant et de la charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant, y compris les handicapés, et l’assistance et la protection des familles. L’actuel texte de loi sur la protection des enfants sera abrogé.

La Maternity Protection Convention, 2000 (No. 183) of the International Labour Organisation sera ratifiée. La convention prévoit l’extension de la protection à toutes les femmes employées. 

Les congés supplémentaires en cas de maladie, de complications ou de risques de complications liés à la grossesse ou à l’accouchement doivent être pris en considération.

Les prestations en espèces pendant les congés doivent représenter au moins les deux tiers des gains antérieurs ou assurés.

Les femmes ont droit à l’accès aux soins médicaux, y compris les soins prénatals, à l’accouchement et aux soins postnatals, ainsi qu’à l’hospitalisation lorsque cela est nécessaire.

Une pause journalière avec salaire est prévue pour l’allaitement. La convention tient compte de la protection de l’emploi et non-discrimination.

 

Mercredi 26 Juin 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.