Menu



Politique

Conflit entre le Mauritius Turf Club et la GRA: Jean-Michel Lee Shim, bailleur de fonds du gouvernement


Rédigé par E. Moris le Samedi 7 Août 2021



Lors de cette conférence de presse hier, Navin Ramgoolam a aussi évoqué le Finance Bill. C’est devenu un prétexte, a-t-il déclaré, pour faire passer des amendements qui n’ont rien à voir avec le budget.

Il a ainsi parlé du conflit entre le Mauritius Turf Club et la Gambling Regulatory Authority. « Le club a 209 ans d’existence et aujourd’hui le gouvernement veut lui enlever l’organisation des courses afin d’en faire bénéficier Jean-Michel Lee Shim, bailleur de fonds du gouvernement et baron du jeu », a-t-il déclaré. 

Et Navin Ramgoolam d’ajouter que, contrairement à ce qui est dit, le gouvernement n’est pas en train d’appliquer les recommandations du rapport Parry. « C’est totalement faux. La Gambling Regulatory Authority est supposée être  indépendante, mais c’est faux. Le pire, c’est qu’elle est supposée être un organisme régulateur. Avec la Horse Racing Division, le gouvernement veut faire du régulateur un opérateur. C’est une tentative de nationaliser l’industrie hippique », a-t-il ajouté.

Samedi 7 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.