Menu



Société

Confinement : les pêcheurs autorisés à exercer leurs activités par ordre alphabétique


Rédigé par E. Moris le Samedi 13 Mars 2021

L’Ile Maurice est sous le coup d’un confinement national depuis le mercredi 10 mars 2021.



Dans un communiqué émis par le ministère de la Pêche, mention est faite que seuls les pêcheurs enregistrés ainsi que les demandeurs de carte de pêcheur pourront exercer leurs activités de pêche du 11 mars jusqu'au 25 mars durant la semaine, sauf les dimanches et les jours fériés.

Mais, une précision qui perturbe plus d'un, ces activités seront faites par ordre alphabétique, tout comme la formule appliquée pour les sorties : « Seuls trois pêcheurs y compris le demandeur de la carte de pêcheur seront autorisés par bateau de pêche. Ils devront respecter la distanciation sociale et toutes les précautions sanitaires.»

A à  F : lundi et jeudi
G à N : mardi et vendredi
O à Z : mercredi et samedi

Il est aussi recommandé aux pêcheurs de prévenir le Fisheries Post le plus proche et le National Coast Guard (NCG) avant de prendre la mer. 

Samedi 13 Mars 2021


1.Posté par Courteau Jean Pierre le 24/03/2021 18:34
En tant que pecheur amateur,la mer me donner un grand coup de main car suis veuf avec trois enfants,comme moi beaucoup d autre personne arrivent a vivre avec ce que l a mer nous donne.
Si des pecheurs peuvent etre maçon,chauffeur,marchands de legumes,etc pourquoi nous on dois plus pecher.
Avant on pecher pour un curry de 2 a 3 jours avec notre boulot maintenant comment acheter du poisson quand on bosse A moitié.

Pour le ministere du tourism.
Nous payons un permit tout les ans avec tout vos augmentation.on est des marins ,il faut nous aider a vivre.suis skipper ,je vivais de la mer.la vous dites que simplement les pecheur on le droit de pecher.ils contribue combien dans l economie.

Je demande la permission au authorites concerner de pouvoir aller pecher legalement.avec des ligne de peche.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.