Politique

Commission d’enquête sur Ameenah Gurib-Fakim présidée par le Puisne Judge Asraf Caunhye

Vendredi 3 Août 2018

La commission d’enquête devra établir si il y a eu entrave à la Constitution. La première audition aura lieu à la salle d’audience de la Cour Suprême, lundi 6 août, à 13 h 30.


Quatre mois après l’annonce du Premier ministre Pravind Jugnauth sur l’institution d’une commission d’enquête sur Ameenah Gurib-Fakim, la première audition aura lieu ce lundi 6 août et sera présidée par le Puisne Judge Asraf Ally Caunhye.

Deux assesseurs vont l'accompagner, les juges Gaitree Jugessur-Manna et Nirmala Devat.

L'ex-Présidente avait quitté ses fonctions le 23 mars dernier après l’affaire Platinum Card.

Cette commission permettra d’examiner s’il y a eu une possible violation de l’article 64 de la Constitution et un « unlawful, improper or indecorous use of the Office of the President ».

Un rapport est attendue sur les circonstances relatives à la commission d’enquête instituée par l’ancienne chef d’État le 16 mars 2018.

Une liste d’une dizaine de personnes seront auditionnées

Lorsque l’ex-Présidente avait quitté ses fonctions le 23 mars dernier, elle s'étaient entourée d'hommes de loi et d'avocat devenu porte-parole face à la presse.

La commission devra déterminer si il y a eu une implication directe ou indirecte, de juriste ou autre personne dans la rédaction, la consultation et la mise sur pied de ladite commission annoncée par Ameenah Gurib-Fakim.

L’ancienne présidente n’aurait pas encore reçu de convocation. Il se peut que Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, sir Hamid Moollan, Queen’s Counsel, et Me Gilbert Noel soient aussi appelés comme témoins lundi.

Me Yousuf Mohamed pourtant très présent et volubile lorsque l'affaire a éclaté, explique qu’Ameenah Gurib-Fakim n’est pas sa cliente :
« Elle n’est pas ma cliente. Je ne sais pas si elle a reçu une convocation pour aller déposer devant la commission. »

Ameenah Gurib-Fakim continue sa tournée africaine. Elle était invitée à participer à une conférence en Afrique du sud du 1er au 2 août à l'African Philanthropic Forum.

Son dernier message publique adressé à la nation mauricienne date du mois de mars, publié sur sa page officielle.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 3 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.