Politique

Commission d’enquête : Pluie de révélations ce jeudi

Vendredi 5 Octobre 2018

Des révélations en série pour un seul jour ! C’est ce qu’on serait tenté de dire au vu des auditions de hier devant le juge Asraf Caunhye et de ses deux assesseurs, Nirmala Devat et Gaytree Jugessur-Manna.


Commission d’enquête : Pluie de révélations ce jeudi
On a appris que Dass Appadu, ancien secrétaire à la Présidence, a réclamé à 15 reprises l’accès au VIP Lounge pour Alvaro Sobrinho. C’est ce qu’a révélé Tamanah Appadu, Permanent Secretary (PS) au Prime Minister’s Office (PMO). 

Tamanah Appadu a révélé que la première requête datait de septembre 2015 et la dernière en février 2017. Selon les demandes officielles, Dass Appadu disait agir sur les recommandations d’Ameenah Gurib-Fakim. La State House a aussi recommandé que d’autres personnes, proches de l’homme d’affaires angolais, bénéficient de la facilité du VIP Lounge. Parmi, Ana Madaleno, l’épouse d’Alvaro Sobrinho, Joana Madaleno, sa fille, David Madaleno, José Pinto et Mauricio Fernandes. 

Dans les échanges entre Dass Appadu et le bureau du Premier ministre, un officier de cet instance indiquaient ces personnes travaillaient pour le compte d’une association non-gouvernementale et n’avaient pas, de ce fait, accès au VIP Lounge. Il demandait au secrétaire à la Présidence de préciser qu’elles étaient des « invités spéciaux » de l’ex-Présidente et cette facilité leur sera étendue. 

L’on a aussi appris que l’ancienne présidente de la République a invité son homologue portugais à promouvoir l’Ameenah Gurib-Fakim PhD Scholarship. C’est Motichand Seebah, Head of Administration de la Présidence, qui a fait cette révélation.

Ameenah Gurib-Fakim avait écrit à Marcelo Nuno Duarte Rebelo de Sousa, président du Portugal, le 1er septembre 2016 pour lui adresser cette requête. En contrepartie, Ameenah Gurib-Fakim invitait le président de Sousa à être son invité personnel pendant deux jours à Maurice. Motichand Seebah a fait lecture de la lettre en question. 

Il a aussi évoqué une autre correspondance démontrant que l’ancienne Présidente avait aussi invité 15 banques et sociétés mauriciennes à financer les activités de PEI. Parmi, de grands groupes, comme Médine et Omnicane, mais aussi Air Mauritius et plusieurs banques, telles la HSBC, la MCB et la SBM.

Interrogé par Me Hervé Duval Jr, l’avocat d’Ameenah Gurib-Fakim, Motichand Seebah a expliqué qu’il avait d’excellents rapports avec Ameenah Gurib-Fakim. Toutefois, au moment de la crise constitutionnelle, surtout par rapport à l’institution d’une commission d’enquête sur l’affaire Alvaro Sobrinho, a déclaré Motichand Seebah, l’ancienne chef de l’État a opéré « en cercle fermé ».

Il a précisé que seule la « special team » avait accès à son bureau. Il a même indiqué qu’en une occasion, les gardes du corps d’Ameenah Gurib-Fakim ont refusé de le laisser entrer dans le bureau présidentiel pour remettre des documents à la locataire de la State House.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 5 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.