Justice

Commission d’enquête Caunhye : le secrétaire au bureau de la Présidence tenu à l’écart de tout

Jeudi 6 Septembre 2018

Outre sir Hamid Moollan, le juge Asraf Caunhye et ses deux assesseurs ont recueilli le témoignage de deux autres personnes le jeudi 6 septembre.


D’abord, un représentant de la Barclays Bank a donné des détails concernant les cartes utilisées par l’ex-Présidente de la République. 

Puis, Motichand Seebah, secrétaire à la State House, a expliqué qu’il n’était pas au courant des communiqués émis par la Présidence en mars 2018.

Ces communiqués contenaient les répliques d’Ameenah Gurib-Fakim aux accusations et allégations portées contre elle. Il a laissé entendre qu’il était tenu à l’écart, alors qu’il doit normalement approuver toute communication sortant de la State House. 

Motichand Seebah a évidemment expliqué qu’il n’était pas au courant non plus de l’institution d’une commission d’enquête à cette époque par Ameenah Gurib-Fakim.

Aux questions du président de la commission d’enquête, il a indiqué que normalement, en cas de doute sur un sujet, le bureau de la Présidence doit solliciter l’avis de l’Attorney General. Mais dans le cas présent, a-t-il ajouté, les procédures n’ont pas été suivies. 

Il a aussi donné des détails sur le fonctionnement du site web et de la page Facebook officiels de la Présidence.

Il a déclaré que c’est cinq personnes qui s’en occupaient, Dass Appadu ayant demandé le transfert de la fonctionnaire qui était chargée de les gérer.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 6 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.