Menu



Justice

Commission Lam Shang Leen : Roubina Jadoo-Jaunboccus obtient gain de cause


Rédigé par E. Moris le Mardi 6 Avril 2021



L’avocate Roubina Jadoo-Jaunboccus contestait les conclusions de la Commission Lam Shang Leen la concernant. En fait, l’instance, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, avait notamment déclaré que Roubina Jadoo-Jaunboccus aurait agi comme intermédiaire dans le cadre d’une transaction de Rs 50 000. Elle aurait pris cet argent d’une certaine Maria Cupidon et l’aurait remis à Kamasho, un trafiquant de drogue incarcéré. 

Évoquant notamment le cas Gopee vs Sir Maurice Rault & Ors, le chef juge Asraf Caunhye et la juge Nirmala Devat soutiennent qu’il a été établi « qu’un des principes cardinaux » de la justice est « qu’aucun élément compromettant ne peut être utilisé contre une personne sans que cette dernière n’ait été confrontée à cette information et qu’elle ait eu l’occasion de la contester ». 

Ainsi, pour la cour suprême, il y a eu infraction aux règles de la justice naturelle car la commission a inclus un élément contre Roubina Jadoo-Jaunboccus. Pour le tandem Caunhye-Devat, la commission ne pouvait, eu égard d’équité, de publier ces éléments et allégations. 

Ainsi, le chef juge et la juge Devat disent être d’avis que la commission n’a pas agi selon les principes de justice naturelle dans le cas Jadoo-Jaunboccus. Ce qui fait qu’ils ordonnent que tout le paragraphe concernant l’ancienne ministre soit extirpé du rapport de la commission Lam Shang Leen.

Mardi 6 Avril 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.