Menu



Environnement

Collecte de cheveux pour lutter contre la marée noire à l'île Maurice


Rédigé par E. Moris le Vendredi 7 Août 2020



C'est une initiative originale. Françoise Gachet, une mère de famille, a décidé de recycler les cheveux qui serviront à garnir des boudins flottants anti-marée noire. 

Ceux-ci sont mis dans des collants et tissus absorbant et seront ensuite utilisés pour garnir les boudins flottants qui servent à contenir la pollution et qui seront déployés autour des zones à protéger.

Création d'une plate-forme sur le site anangel.mu 

À travers cette plateforme, les personnes souhaitant aider seront en contacts avec les leaders des ONGs. La première mission consistera à déposer les cheveux et les bas dans les salons L'Oréal (BrandActiv). Par la suite, la campagne de nettoyage sera montée et la coordination se fera sur la même plateforme. 

En attendant, ceux qui souhaitent faire des dons de cheveux ou de bas sont invités à le faire dans les salons de L'Oréal. Un appel est lancé aux coiffeurs et internautes, depuis jeudi. Une méthode efficace et eco-friendly, car l’hydrocarbure sera absorbé dans les boudins de cheveux.

La marée noire qui a déjà atteint les côtes mauriciennes a stimulé la créativité des Mauriciens. 

L'idée peut sembler farfelue, mais l'association est convaincue de son efficacité et le procédé a déjà été employé dans la baie de San Francisco. "Si on fait des shampooings, c'est bien parce que les cheveux attirent la graisse", explique l'inventeur de ce "matelas à cheveux antihydrocarbures", Phil McCrocy, qui l'a conçu après la marée noire provoquée par l'Exxon Valdez, en 1989.

Les cheveux ont une forte capacité d’absorption d’huile, et plusieurs groupes ont proposé de collecter la matière première chez les coiffeurs pour les transporter dans les régions affectées. 

 

Vendredi 7 Août 2020


1.Posté par Casado Brigitte le 13/08/2020 18:43
Bonjour, je suis dans le 74, où puis-je déposer où envoyer mes cheveux svp ? Merci

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.