Menu



Société

Chenilles légionnaires à Maurice et à Rodrigues, mouche "Bactrocera dorsalis" à La Réunion


Rédigé par E. Moris le Lundi 29 Avril 2019

Cette peste végétale est-elle une menace phytosanitaire pour la production locale ? Pour l'heure, au ministère de l’Agro-industrie, on laisse entendre qu'il n'y aurait pas de Bactrocera dorsalis dans nos plantations alors qu'on sait que la mouche orientale ne se privera pas pour attaquer sans des mesures de prévention.



Il a été décidé de mettre sur pied un comité de crise afin de contrôler la propagation de cette chenille qui peut ravager notamment les champs de maïs.

Le comité sera constitué sous la Présidence du Commissaire de l’agriculture de Rodrigues et les représentants de la Mauritius Revenue Authority, de la Mauritius Ports Authority, de la police de l’environnement, d’Airports Operations of Rodrigues, d’Air Mauritius ainsi que de la police.

A La Réunion c'est la mouche "Bactrocera dorsalis" qui inquiète les autorités et les agriculteurs. 
 
Elle est toute petite, et pourtant elle est en train de faire des ravages et menace les exploitations agricoles, les fruits mais aussi légumes, aucun aliment n’est épargné par cette mouche.

La mouche orientale se trouve au sein des fruits et affecte les productions locales. Elle se montre d’ailleurs particulièrement vigoureuse et possède une capacité de reproduction très élevée.

 

Lundi 29 Avril 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.