Menu



Environnement

Chamarel : installation d'un nichoir artificiel pour la crécerelle de Maurice


Rédigé par E. Moris le Vendredi 21 Mai 2021



© Adisha Sewdyal Grantee: Ebony Forest Ltd
© Adisha Sewdyal Grantee: Ebony Forest Ltd
La Crécerelle de Maurice est endémique des forêts où il occupe un habitat restreint. Considérée en Danger d’Extinction, il est le seul rapace vivant à l’Ile Maurice.

Ce petit faucon trapu aux ailes courtes  est confiné dans les forêts, les falaises et les ravins du sud-ouest de Maurice. Il se nourrit principalement de geckos arboricoles, de petits oiseaux et de rongeurs, ainsi que de divers insectes. Il chasse de manière typique depuis un perchoir, en vol ou sur le sol. Cette espèce nidifie dans des cavités naturelles, mais accepte aussi les nichoirs artificiels récemment déposés dans son habitat. 

La Crécerelle de Maurice est surtout menacé par la déforestation qui n’a laissé que 2 à 3% de la forêt native de l’île.

Des bois d'Ebène coupés sauvagement pour agrandir la route de Chamarel

Le nichoir à oiseaux est une petite construction ou installation qui leur permet de se mettre à l’abri et de nicher. Effectivement avec l’urbanisation, la modernisation des villes et des villages, et les pratiques agricoles différentes, les nichoirs naturels ont en grande partie disparu. Les habitats naturels sont donc de plus en plus rares et les oiseaux en ont besoin pour nicher et assurer leur pérennité. Un nichoir artificiel est donc utile pour compléter ou remplacer ce manque et cette diminution d’habitats naturels. 

 

Vendredi 21 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.