Menu

Régions Océan Indien

Chagos : Le retour de Marcel, Rosemande, Olivier, Liseby et Suzelle sur leur île natale


Rédigé par E. Moris le Dimanche 13 Février 2022



Photo vu sur Twitter
Photo vu sur Twitter
Un voyage organisé par le gouvernement mauricien aux frais des contribuables qui fait couler beaucoup d'encre. Alors que la presse locale est écartée faute de place, c'est à travers les médias étrangers, invités en VIP sur un bateau de croisière de luxe, qu'on peut suivre le retour des exilés sur leur île natale.

Samedi, la délégation qui comprend 25 personnes, dont cinq chagossiens menés par Olivier Bancoult, leader du Groupe Refugiés Chagos, sont arrivés dans l'atoll de Peros Banhos, où beaucoup vivaient avant leur exil. 

Rappelons que le navire Bleu de Nîmes a mis le cap sur l'archipel de 58 îles de l'océan Indien pour ce que le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth, a décrit comme une « étude scientifique » d'un récif partiellement immergé. Il a déclaré que cette expédition écologique serait un "pas concret" vers l'exercice par l'île Maurice de sa souveraineté sur ces îles.

Les îles Chagos sont au centre d'un conflit qui dure depuis des décennies. En 2019, la Cour internationale de justice de La Haye a jugé à l'unanimité que le Royaume-Uni devait céder les îles à Maurice et la résolution a été adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies. Plus de 20 représentants du gouvernement mauricien, des scientifiques, des journalistes et des avocats feront le voyage de deux semaines vers l'île de Chagos.


 

Photo publiée par Anjolie Singh
Photo publiée par Anjolie Singh

Dimanche 13 Février 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 13/02/2022 17:45
Ils sont chez eux.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.