Menu



Société

Chagos : La drôle de suggestion de David Snoxell, ancien haut commissaire britannique à Maurice


Rédigé par E. Moris le Samedi 9 Janvier 2021



Pour résoudre définitivement le conflit sur les Chagos, l’ancien haut commissaire britannique à Maurice a demandé, dans une opinion publiée sur le site du Parti conservateur, qu’il faudrait laisser à Maurice la responsabilité du repeuplement sur 53 îles de l’archipel.

David Snoxell est actuellement coordonnateur du groupe des parlementaires britanniques sur les Chagos. Dans cette opinion, il évoque la solution « la plus simple et la plus évidente ». Il rappelle que les États-Unis n’ont jamais été contre la réinstallation des Chagossiens sur les autres îles de l’archipel. À moins que cela ne représente des dépenses. Mais il dit une chose surprenante. C’est-à-dire que même sur l’île de Diego Garcia, les Américains ne seraient pas contre la présence des Chagossiens en projet pilote.

Il soutient aussi que le Foreign Office britannique est opposé au retour des Chagossiens parce qu’il ne veut prendre cette lourde charge, notamment financière, sur ses épaules. Donc, selon David Snoxell, puisque Maurice est d’accord pour financer ce projet et surveiller son application, laissons faire la petite République. Mais avant, réglons le conflit, comme le souhaite Maurice, puisque le Royaume-Uni a toujours maintenu que les îles seraient rendues à Maurice lorsqu’elles ne seront plus nécessaires à des fins de défense. Mais plus important encore, David Snoxell soutient que le groupe parlementaire britannique a déjà écrit à Joe Biden sur le sujet. Il soutient que beaucoup d’espoir est placé sur le nouveau président américain pour enfin trouver une solution à ce conflit.

Samedi 9 Janvier 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.