Menu



Société

Censure sur les réseaux sociaux : L’Icta se réjouit d’un « bon début de débat », avec 1 569 réponses


Rédigé par E. Moris le Samedi 15 Mai 2021



L’Information and Communication Technologies Authority n’en démord pas. La levée de boucliers générale ne l’affecte pas outre mesure. Bien au contraire ! Le régulateur, qui veut contrôler les réseaux sociaux à Maurice, s’en réjouit presque.

Ainsi, dans ce qu’elle appelle une « mise au point » sur son site, l’Icta s’auto-félicite. « Le débat souhaité par l’ICTA est bien lancé, avec 1569 réponses reçues à ce jour », précise le texte.

L’organisme souligne que parmi ceux qui ont répondu ou envoyé leurs suggestions, on trouve « une majorité de citoyens Mauriciens, mais aussi des professionnels du secteur des TIC, des associations et ONGs diverses locales, des leaders ou mouvements religieux, des associations internationales liés à ce secteur ou à la défense de la liberté d’expression, ou encore des multinationales telles que Google »

L’Icta dit cependant être « toujours en attente » des commentaires de Facebook dont l’avis a été demandé. Pour l’organisme, c’est un « bon début de débat » pour une consultation dont l’objectif est de trouver des pistes de solutions possibles aux nombreux abus, dérapages, « fake news » et autres comportements dangereux sur les réseaux sociaux à caractère public.

L’Icta ajoute qu’il y a eu « diverses rencontres » ainsi que « des communications formelles » échangées avec certains répondants ayant des questions précises. À partir du 20 mai, date butoir de la consultation, les réponses des intervenants, incluant celles en provenance d’associations ou de l’étranger, seront étudiées avec attention. Les différents avis et suggestions seront alors compilés et envoyés au ministère de tutelle.

Enfin, l’Icta se réjouit même que des « compagnies aussi importantes que Google ou Mozilla » se soient exprimées sur cette question. Cela prouve, selon elle, qu’il s’agit d’une problématique internationale, qui ne touche pas uniquement Maurice.

Samedi 15 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.