Menu

Société

Catherine Gaud, la conseillère au ministère de la Santé continue de toucher Rs 140 000 et fait grincer des dents


Rédigé par E. Moris le Mercredi 29 Juin 2022

Catherine Gaud (ancienne cheffe du service d'immunologie de l'hôpital Felix Guyon à La Réunion) en tant que conseillère principale au ministère de la Santé mauricien susciterait toujours et encore le mécontentement de certains médecins.



Sa nomination en tant que Senior Advisor (conseillère principale) au ministère de la Santé de Maurice ne serait pas du goût de tous. Rappelez-vous de l'épisode où des médecins regroupés en association auraient fait part de leur mécontentement quant à l'attribution du poste à l'ancienne cheffe du service d'immunologie de l'hôpital réunionnais Felix Guyon. En cause, le fait de son ingérence dans le système de santé mauricien.

Le député Eshan Juman était d'ailleurs prêt à déposer un document sur la table de l’Assemblée nationale prouvant que la doctoresse aurait été, selon ses propres mots, un agent entre Maurice et des firmes réunionnaises. Le Speaker a empêché le député Eshan Juman de produire ses documents parce que selon lui, le terme de "courtier", que le député a utilisé, n’était pas approprié dans la Chambre. Toutefois, ce n’est que partie remise. Gageons que ces documents sortiront tôt ou tard dans la presse.  Désormais la crise sanitaire derrière nous avec la levée des restrictions sanitaires, qu'elle sera le rôle du Dr Catherine Gaud en tant que consultante auprès du National Communication Committee ?

 

N’empêche que l’on en sait un peu plus sur les fonctions et le rôle du Dr Catherine Gaud à Maurice et auprès du gouvernement. Celle qui disait qu’elle conseillait le Premier ministre est employée sur une base contractuelle comme Senior Adviser sur des sujets de santé publique. Elle a été recrutée par le ministère de la Santé le 19 avril 2020, alors que le pays était en plein confinement. Son contrat est renouvelable chaque année. Ce sont, a déclaré le ministre de la Santé, ses qualifications académiques et son expérience professionnelle qui sont à l’origine de son recrutement. 

 

Elle a un salaire mensuel de Rs 120.000 (2.500 euros), ainsi qu’une allocation spéciale de Rs 20.000. Elle a aussi droit à une voiture avec chauffeur et sa facture téléphonique est réglée par l’État à hauteur de Rs 2.000. Catherine Gaud a aussi droit à 5% de son salaire annuel en guise de passage benefits. Et après chaque année de travail jugé satisfaisant, elle obtient deux mois de salaire en termes de bonus. Si le ministre Kailesh Jugutpal a indiqué que le recrutement de Catherine Gaud s’est fait après avoir obtenu l’aval du bureau du Premier ministre et des ministères des Finances et de la Fonction publique, ce sont ses attributions qui font sourciller. Elles sont supérieures à celles du ministre de la Santé. Par ailleurs, notons que la doctoresse Catherine Gaud, n’est pas enregistrée auprès du Medical Council, ce qui signifie qu’elle ne peut exercer sur le sol mauricien, mais peut donner des "conseils sur le plan de la santé".

 

Selon son cahier des charges, elle doit, a indiqué Kailesh Jugutpal, conseiller le ministère sur la façon de lutter contre la Covid-19, proposer un plan d’action qui constitue la réponse du gouvernement face à la pandémie, plancher sur une stratégie post-confinement, ainsi qu’un plan d’action dans cette optique, revoir les services de santé de l’État, étudier les soins offerts et proposer des moyens de les améliorer.
Elle doit aussi donner des conseils d’ordre technique sur la façon d’améliorer le système de santé mauricien pour les personnes âgées, les détenus et la population en général. Et comme si elle n’était pas assez surchargée, elle doit faire d’autres tâches que le ministre peut lui donner. 

 

Catherine Gaud en pince pour les crabes des Mangroves

Bref, la doctoresse Catherine Gaud est, à elle seule, le ministère de la Santé, tout le personnel dudit ministère et même le ministre. Et si c’était elle la véritable ministre de la Santé à Maurice? En tout cas, on l’a beaucoup plus vue, ainsi que le Dr Zouberr Joomaye, que le pauvre Kailesh Jugutpal durant la pandémie. Par contre, c'est à lui que revient le sale boulot de répondre aux questions à l’Assemblée nationale.

Mercredi 29 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.