Menu



Société

Casinos : on blanchit allègrement de l’argent à l'île Maurice


Rédigé par E. Moris le Mercredi 14 Octobre 2020



Tempête sur les casinos de l’État. La Gambling Regulatory Authority et la Mauritius Revenue Authority enquête sur des cas de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale au sein de ces maisons de jeu.

Les deux organismes ont eu vent que des parieurs arrivent à contourner la loi pour ne pas payer la taxe sur les gains. Selon la loi, pour tout lot supérieur à Rs 100 000, une taxe de 10% s’applique automatiquement. Comment faire pour éviter cela ? Tout simplement ne pas aller échanger des jetons ou plaques équivalents à plus de Rs 100 000. Donc, quelqu’un qui remporte Rs 200 000 va échanger des jetons de Rs 100 000 et demander à quelqu’un d’autres d’échanger le reste. Ainsi, pas de taxe à payer.

Le problème, c’est qu’il faut avoir confiance dans la personne à qui l’on va confier ses jetons. Néanmoins, il semble qu’un joli réseau opère dans les trois casinos de l’État, avec la complicité des employés, semble-t-il. En tout cas, la MRA en est persuadée. Une enquête préliminaire tend à le confirmer.

Rappelons que l’État contrôle, à travers la State Investment Corporation, trois casinos : le Grand Casino du Domaine-les-Pailles, le Casino du Caudan et le Casino de LakePoint de Curepipe. La GRA et la MRA pensent que des gains de millions de roupies ont été empochés sans que la taxe ne soit payée. Le pire, c’est que ce sont des maisons de jeu appartenant à l’État qui sont concernées. Comme quoi, il est plus facile de mettre de l’ordre et de faire appliquer la loi dans les casinos privés que ceux du gouvernement.

Mercredi 14 Octobre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.