Menu

Société

Cas Attock : Valayden réclame la suspension des policiers


Rédigé par E. Moris le Mercredi 14 Décembre 2022



Hier, en cour de Pamplemousses, la poursuite a indiqué que la police elle-même n'a plus d'objection à la remise en liberté de Wayne Attock.

De ce fait, l'éleveur de porcs a obtenu la libération contre une caution de Rs 100 000 et une reconnaissance de dette de Rs 500 000. Sauf que ses proches n'ont pu payer la somme hier avant la fermeture des caisses du tribunal. De ce fait, Wayne Attock est demeuré une nuit de plus en détention.

Son avocat, Me Rama Valayden, crie victoire et hurle sa colère. Pour lui, le fait que la police, elle-même, n'ait plus d'objection est la preuve qu'elle reconnaît qu'il y a problème dans le dossier. Pour lui donc, le commissaire de police n'a d'autre choix que de suspendre les policiers qui ont perquisitionné le domicile de Wayne Attock. « Il ne faut pas les transférer. D'ailleurs, le commissaire de police a voulu le faire au départ. Mais il y a eu intervention d'en haut pour qu'ils reprennent leurs postes. Non, il ne faut pas les transférer. On ne peut accepter le transfert des pourritures. Je veux qu'ils soient suspendus », a déclaré Me Rama Valayden. Il a insisté sur le fait que sans les images des caméras CCTV chez lui, Wayne Attock serait resté en détention pendant des années, aurait été déféré aux Assises et aurait écopé d'une lourde peine étant donné qu'il n'aurait pu soutenir ses accusations contre la police. Rama Valayden a aussi demandé la dissolution de la Special Striking Team et de la brigade antidrogue.

Mercredi 14 Décembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H