Menu



Société

"Can Mauritians save a democracy in trouble?" titre le journal américain The Washington Post


Rédigé par E. Moris le Dimanche 27 Juin 2021



Une belle analyse de la situation à l'ile Maurice est publiée dans le journal américain The Washington Post datant du 25 juin.

L'article revient sur le fait qu'au mois de février, l'Economist Intelligence Unit a classé Maurice parmi les 20 pays les plus démocratiques du monde, mais qu'en mars, l'institut V-Dem l'a classé parmi les 10 pays qui s'autocratisent le plus rapidement au monde. Un paradoxe qui démontre que classée depuis des décennies en tant que démocratie de premier plan en Afrique, Maurice est peut-être au bord d'un net déclin. L'article s'appuie sur les résultats d'une enquête Afrobaromètre en 2020 pour donner une idée de ce que pense les Mauriciens face à la gestion du pays.

Selon les auteurs, les élections législatives de 2019 à Maurice, entachées d'accusations d' irrégularités et de pratiques déloyales, ont peut-être été un tournant concernant la méfiance des Mauriciens auprès du gouvernement, n'hésitant pas a accusé le Premier ministre Pravind Jugnauth de comportement antidémocratique, notamment de restreindre et de harceler les partis d'opposition et les organisations non gouvernementales.

Lorsqu’un sondage indique que 37% de la population estime que les dernières législatives n’étaient pas free and fair et que 14% disent avoir reçu de l’argent pour se rendre aux urnes, il y a de quoi s’interroger. Plus grave, c’est que 14% des sondés ont révélé avoir reçu de l’argent ou d’autres bénéfices pour aller voter.

Les scandales de corruption apparus lors de la pandémie de coronavirus n'ont pas arrangé les choses. Retour également sur le fait que l'Autorité gouvernementale des technologies de l'information et de la communication a annoncé son intention de décrypter et de surveiller tout le contenu des médias sociaux, soulevant des inquiétudes quant à la confidentialité et à la liberté d'expression. L'arrestation de l'ancien procureur général Jayaram Valayden, l'accusant d'avoir violé les lois du pays sur les coronavirus pour avoir organisé un petit rassemblement en faveur du peuple palestinien et de la paix au Moyen-Orient, a aussi envoyé un mauvais signal.

Selon l'enquête Afrobaromètre menée à Maurice, il y a près de dix ans, 76 % des Mauriciens ont déclaré que leur pays était une démocratie fonctionnant bien, l'un des niveaux les plus élevés enregistrés dans 35 pays africains. Mais les deux enquêtes les plus récentes, en 2017 et 2020, révèlent une baisse de 17 points de cette évaluation sur six ans, à seulement 59 %. Plus d'un Mauricien sur trois (36 %) considère désormais son pays comme « pas une démocratie » ou « une démocratie avec des problèmes majeurs » 

En 2020, seulement environ la moitié des personnes interrogées (51%) se déclarent satisfaites du fonctionnement de la démocratie du pays. La confiance dans les institutions publiques s'est éteinte. Il y a dix ans, toutes les principales institutions gouvernementales bénéficiaient de la confiance d'une solide majorité de citoyens, dont le Premier ministre (67 %), l'Assemblée nationale (65 %) et la coalition au pouvoir (63 %). En 2020, la confiance dans chacune de ces institutions avait chuté de 25 points de pourcentage ou plus.

Conclusion, si les experts internationaux n'ont que récemment commencé à tirer la sonnette d'alarme sur le statut menacé de la démocratie dans le pays, les Mauriciens eux, semblent avoir conscience que les troubles se préparaient depuis plusieurs années.

Dimanche 27 Juin 2021


1.Posté par Berth le 27/06/2021 16:45
Au moins gagne décence mentionner ki bane auteurs article la c bane Mauriciens dont parmi Amédée Darga. Et non des "experts internationaux"


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.