Menu



Société

Callichurn et Padayachy tirent à boulets rouges sur Business Mauritius


Rédigé par E. Moris le Mercredi 11 Novembre 2020



« Ceux qui contestent la Contribution sociale généralisée (CSG) sont des antipatriotes ». Rien que ça! C'est la nouvelle tendance ou folie du jour, tout ceux ou celles qui ne sont pas d'accord avec le gouvernement sont antipatriotes! 

« C’est de l’aberration totale. » selon le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, en réaction à ceux qui contestent la mise en place de la Contribution Sociale Généralisée (CSG) ce mercredi 11 novembre. Pour le ministre du Travail ce sont ni plus ni moins beaucoup de faussetés qui circulent en ce moment pour faire croire au public que le gouvernement ne travaille pas dans l’intérêt des travailleurs. 

« Depuis le début, Business Mauritius n’était pas d’accord avec le Portable Retirement Gratuity Fund (PRGF) et le Redundancy Board. En ce qui concerne sa contestation en Cour sur la CSG, nous savons qui est la tierce personne qui se cache derrière l’action pour contester ce que nous avons apporté pour la classe des travailleurs », a soutenu le ministre du Travail. 
 
De son côté, Renganaden Padayachy n'est pas en reste. «Ces demandes sont injustifiées. Elles n'ont aucun sens économique. Il y a beaucoup de faussetés, voire de lobbying par rapport par à ce qui se dit sur la CSG. Ils veulent privatiser les profits et mutualiser les pertes.

Rappelons que Business Mauritius a décidé de contester, en cour suprême, la réforme du système de pension du gouvernement. La réforme, selon l’organisme, est basée sur deux axes, soit l’introduction de la Contribution sociale généralisée et l’abolition des contributions au National Pension Fund . 

Pour Business Mauritius, la CSG est une nouvelle taxe, de surcroît injuste et inéquitable, qui a été introduite sans consultation. Business Mauritius dit avoir tenté de faire comprendre son point de vue. Mais comme son appel à une consultation élargie n’a pas été entendu, le conseil d’administration de l’association du patronat a décide de porter l’affaire devant la cour suprême. 

La stratégie de Business Mauritius est à deux volets. D’abord, le patronat entend questionner la constitutionnalité de la réforme. Dans cette optique,  une plainte constitutionnelle a été déposée jeudi dernier.

Deuxièmement, Business Mauritius entend contester les pouvoirs du ministre des Finances de venir avec des décisions d’une telle importance à travers des regulations. Dans cette autre perspective, un affidavit a été juré afin de déclencher une procédure de révision judiciaire.

​Dans son combat contre la constitutionnalité de la Contribution sociale généralisée, Business Mauritius pourra compter sur le soutien de la Chambre de commerce et d’industrie de Maurice.

La MCCI a émis un communiqué cet après-midi, dans lequel son secrétaire général, le Dr Yousouf Ismaël, déplore l’absence de consultations avant l’introduction de la réforme. Il souligne aussi que des consultations auraient « dû se tenir afin de réformer notre système de pension de manière juste et équitable ».

Mercredi 11 Novembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.