Menu

Société

Ça va jaser : Y a-t-il eu une fuite des papiers d’examens nationaux ?


Rédigé par E. Moris le Samedi 18 Juin 2022

Le dossier a été référé à la police, qui a initié une enquête.



Ça va barder. Un Senior Research Officer du Mauritius Education Syndicate a été suspendu par sa direction après que celle-ci ait appris qu’il aurait eu accès à un ordinateur dans lequel sont sauvegardés les papiers des examens nationaux prévus cette année.

Le responsable du bureau n’était pas présent à ce moment-là. Ce qui fait que c’est sans autorisation que le Senior Research Officer a eu accès à l’ordinateur. Dès que la direction du MES a appris la nouvelle, elle a décidé de suspendre l’employé. Le dossier a d’ailleurs été référé à la police, qui a initié une enquête.

Des papiers des examens de Grade 4, du PSAC et de Grade 9 se trouvaient sur l’ordinateur en question. Est-ce que le Senior Research Officer a pu sauvegarder une copie de certains papiers ? C’est ce que l’IT Unit tente de déterminer. Soulignons que c’est le député Eshan Juman qui a levé le lièvre. C’était lors de son discours sur le budget. Depuis, l’affaire commence à prendre de l’ampleur.

Le Mauritius Examination Syndicate a d’ailleurs commencé la préparation d’autres papiers d’examens. Arvin Boolell, chef de file du PTr au Parlement, a aussi évoqué le sujet lors de son intervention. Tout comme le député travailliste Mahend Gungapersad d’ailleurs. Ce dernier déplore le silence de la ministre de l’Éducation sur le sujet. Rappelons que Leela Devi Dookun-Luchoomun intervient sur le budget ce samedi. Elle en parlera sûrement.

Samedi 18 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.