Menu



Sport

COM : Philippe Hao Thyn Voon, gravement malade et âgé de 80 ans rempile pour un cinquième mandat


Rédigé par E. Moris le Dimanche 10 Octobre 2021



Sa démission était réclamée mais l'indéboulonnable Philippe Hao Thyn Voon en poste depuis 2008, a amendé ses statuts pour repousser la limite d’âge au-delà de 80 ans pour les candidats à l’élection de l’exécutif au sein du Comité Olympique Mauricien.

Il succède ainsi à sa propre succession, après avoir fêté ses 80 printemps le 30 septembre dernier. 24 des 29 fédérations du comité ont participé à ses élections hier, samedi 9 octobre. Pour Philippe Hao Thyn Voon réélu déclare que cette victoire est méritée.

Pour rappel, le directeur exécutif de PAD CO qui n'est nul autre que son fils Alain Hao Thyn Chuan Ha Shun, arrêté dans le cadre de l’affaire Saint-Louis, fait l’objet d’une interdiction de voyager.

Il avait demandé l’autorisation de la cour pour se rendre à la Réunion. Il a indiqué qu’il devait accompagner son père pour un traitement à l’île de la Réunion du 4 au 9 octobre 2021. Son père, a-t-il expliqué dans sa demande, est atteint de cancer depuis 2019. Le tribunal de Port-Louis n’a cependant pas accédé à sa demande.

Rappelons qu’Alain Hao Thyn Chuan Ha Shun fait l’objet d’une accusation provisoire de blanchiment d’argent devant le tribunal de Port-Louis. Il avait été arrêté le 29 septembre 2020 par l’Icac dans le sillage de l’affaire Saint-Louis. Il avait retrouvé la liberté après s’être acquitté d’une caution de Rs 300 000 et avoir signé une reconnaissance de dette de Rs 5 millions.

 

Dimanche 10 Octobre 2021


1.Posté par Caro le 10/10/2021 20:28
La gloriole et le pouvoir le font bander… enfin si on peut dire!!!

2.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 12/10/2021 14:33
A Caro
Vous exagérez tout de même.
Il faut bien se nourrir...

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.